green-lantern-poster

« Green Lantern » est un film de super-héros réalisé par Martin Campbell (Casino Royale) et sorti en 2011.

Après qu’une entité maléfique menace Oa, le sanctuaire des Green Lantern. L’un des leurs est grièvement touché et doit se trouver un successeur. C’est un terrien, Hal Jordan, qui est choisi par l’anneau.

Ryan Reynolds (Deadpool) incarne le personnage phare de ce long-métrage. À ses côtés, on retrouve Blake Lively (L’Ombre d’Emily) et Peter Sarsgaard (Les Sept Mercenaires).

Ce film est considéré comme l’un des pires films de super-héros sorti jusqu’à aujourd’hui.

 

Synopsis :

Les Green Lantern sont des gardiens de l’univers. Ils font régner la paix grâce à leur maîtrise de la force verte de la Volonté à l’aide de leur bague.

Abin Sur, le seul gardien capable d’emprisonner des forces maléfiques, est grièvement blessé par Paralax, une entité capable de contrôler la force jaune de la Peur. Ce dernier a pour but de détruire les Green Lantern. Avant de lâcher son dernier souffle, Abin doit chercher un successeur pour son secteur. Son anneau choisit Hal Jordan, un habitant de la planète Terre. Ce pilote de chasse doué, mais imprudent, se retrouve avec un pouvoir qui dépasse l’entendement.

En parallèle, le docteur Hector Hammond découvre le cadavre d’Abin et tente de percer le secret de cet « extraterrestre »…

 

 

 » En plein jour ou dans la nuit noire, nul mal n’échappe à mon regard. Que tous ceux qui devant le mal se prosternent, craignent la lumière des Green Lantern ! « 

 

Qu’est-ce qu’un Green Lantern ?

Il faut savoir qu’il y a un grand nombre de Green Lantern réparti sur 3600 secteurs de l’Univers afin d’y maintenir la paix. La Terre est située dans le secteur 2814.

Chaque Green Lantern maîtrise la force de la Volonté grâce à un anneau qu’ils rechargent à l’aide d’une lanterne verte.

Cela leur permet d’avoir différents pouvoirs : Le fait de pouvoir naviguer dans l’univers sans se soucier de leur respiration. Avoir la capacité de matérialiser divers objets à l’aide de la pensée. Et, comme les Green Lantern viennent de tous les horizons, ils sont capables de traduire et de parler n’importe quelle langue.

Hal Jordan est le premier humain choisi en tant que Green Lantern !

 

Ce que ça donne :

Concrètement, j’ai aimé « Green Lantern » ! Il n’est pas exempt de défauts, loin de là même, mais il ne mérite pas l’acharnement qu’il subit sans cesse depuis sa sortie en 2011. Certains le qualifient de nanar, d’autres de navet. Personnellement, je le qualifierai de « potentiel gâché ».

En réalité, je trouve l’univers du super-héros au costume vert très intéressant. Ne serait-ce que dans son histoire. Le fait qu’il puisse matérialiser ce qu’il souhaite avec son anneau est original et très puissant. Le problème, c’est que ce point est mis en scène de façon presque parodique dans le film. Un peu comme si un enfant découvrait un nouveau jouet.

Pas du tout sérieusement, et c’est dommage !

 

green-lantern-1

 

Heureusement, Ryan Reynolds nous propose une très bonne performance, et le casting, en règle général, et excellent. Pour rester dans les points positifs, j’ai pu noter un effort remarquable sur les chorégraphies de combat. Notamment lorsque Hal se fait prendre à partie dans le parking d’un bar de la ville.

Malheureusement, les effets spéciaux sont ratés, très moches. Et c’est d’autant moins admissible que le long-métrage à moins de dix ans. Même si le budget était assez faible, il y a quand même un minimum d’investissement à effectuer pour ce genre de « Space Opera ».

Dans sa construction, cela reste classique. Il n’y aucune prise de risque. L’histoire originelle n’est pas forcément respectée et peut faire grincer quelques dents. Néanmoins, cela reste agréable à suivre et les principes de base du comics sont respectés.

On s’aperçoit que tous les personnages extra-terrestres sont maquillés ou sont créés avec des images de synthèse. C’est un choix qui assez délicat, et cela se rapproche d’avantage d’un « Star Wars » que d’un film de super-héros traditionnel. Et là, le potentiel est fort !

 

green-lantern-2

 

À l’instar de « Thor », « Green Lantern » commence et termine avec un narrateur externe qui explique l’histoire et l’univers. Il faut attendre quelques minutes avant de rencontrer Hal Jordan. Son caractère est assez rapidement mis en valeur et on devine immédiatement le type de long-métrage que nous avons devant les yeux.

Ont-ils voulu imiter Marvel, avec comme exemple « Iron Man » ? C’est fort probable, sauf que les moyens sont différents et que la prise de risque finale est assez faible.

Idem, le méchant de l’histoire « Paralax » est plutôt absent du récit. Il apparaît par parcimonie, et le docteur Hammond est ridicule

Le souci de « Green Lanter » est qu’il est trop sage, faible, inégal et décevant. Surtout avec un héros de cette carrure ! Et ce film a enterré le personnage qui n’apparaît même pas dans la Justice League (alors qu’il est un incontournable des comics). Heureusement, Warner souhaite relancer le personnage pour 2021/2022 au cinéma.

Néanmoins, le long-métrage possède quelques séquences épiques et sauve les meubles grâce à la richesse de son univers.

 

green-lantern-3

 

Le mot de la fin :

J’ai aimé « Green Lantern » car je suis intéressé par le personnage et son univers.

Mais, en toute sincérité, le film est décevant ! Pour moi, ce n’est pas pire que « L’incroyable Hulk ». Le scénario tient quand même la route, mais c’est son ton et sa réalisation qui dérange. En tout cas, chapeau aux maquilleu(res/ses) qui ont rendu Mark Strong méconnaissable !

J’ai envie de revoir « Green Lantern » dans les hautes sphères de la Justice League ! Ce n’est pas gagné…

Rédacteur : Florent V.


10 commentaires »

  1. Il ne se verra pas réadapter au ciné mais sur HBO MAX & par Greg Berlanti aka le papa des séries du Arrowverse, ce qui ne me rassure pas du tout… & fait attention, des lettres sont restées dans ton clavier l’amis ^^

  2. Pas brillant mais je suis d’accord, dans le genre il y a bien pire (Wolverine origin, les Quatre Fantastiques,….)
    Et puis le film est quand même réalisé par Martin Campbell, celui de Casino Royale !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.