dragons-3-poster

« Dragons 3 : Le monde caché » est un film d’animation réalisé par Dean DeBlois et sorti le 6 février 2019 (en France).

Un an après avoir vaincu Drago dans l’épisode précédent, Harold et le village de Berk sont confrontés à un nouveau danger. Serait-ce la fin de l’entente fraternelle entre les dragons et les humains ?

En version française, Harold est doublé par l’excellent Donald Reignoux (Jesse Eisenberg, Titeuf…). On retrouve également, entre autres, les voix de Feodor Atkine (Hugo Weaving, Jafar…) et d’Emmanuel Jacomy (Forest Whitaker, Batman / Version animée récent…)

Le long-métrage a été nommé aux Oscars 2020 et aux Golden Globes 2020 dans la catégorie « Meilleur film d’animation »

 

Synopsis :

Un nouveau danger plane sur « Berk » ! Maintenant qu’Harold est devenu le chef du village, les dragons sont de plus en plus nombreux à s’inviter sur l’île. Mais un terrible chasseur de Furie Nocturne fait son apparition et se sert d’une mystérieuse Furie Éclair afin de mettre au point un plan machiavélique…

Harold doit alors prendre une décision forte : trouver un monde caché afin de mettre les dragons en sécurité !

 

 

Avis :

Je dois avouer que j’ai découvert la série des « Dragons » qu’assez récemment.

J’ai été ému par le premier opus, puis par le second… et une nouvelle fois par celui-ci ! Quel exploit de réussir à garder la même dose d’émotions épisode après épisode.

Si les différents scénarios ne sortent pas franchement de l’ordinaire et ne sont pas réellement surprenants, Dreamworks apporte une touche bien plus personnelle et authentique à Harold et compagnie. Pour commencer, la relation entre le héros et « Krokmou » est tout simplement fabuleuse. Le dragon, aux faux airs d’animal domestique, paraît si réel dans son comportement qu’il réussit à nous attendrir à la moindre de ses apparitions. C’est à travers ces deux personnages que vous risquez de lâcher vos quelques larmes pendant les trois longs-métrages.

La bande originale, commune à la trilogie, est très belle. Parfaitement reconnaissable avec de magnifiques envolées lyriques. L’aspect graphique de l’œuvre s’adapte à ses époques. Mais je dois dire que le dernier opus est bluffant dans sa création d’effets spéciaux, sa gestion des couleurs ou encore la qualité de sa photographie…

J’ai réellement du mal à comprendre pourquoi il n’a pas été préféré à Toy Story 4 pour l’Oscar 2020 du meilleur film d’animation. Incompréhensible tellement il surpasse son homologue sur de nombreux points !

Pour en revenir à ce « Dragons 3 : Le monde caché », il n’est pas mon préféré en terme de scénario, mais il est clairement le plus abouti dans son ensemble. Il met un point final à un récit qui est certes linéaire, mais surtout très cohérent.

 

dragons-3-2

 

Spoilers (pour ceux qui n’ont pas vu les deux premiers opus) :

On peut louer la volonté de ce troisième épisode à mettre à mal certains pans de scénario de ses prédécesseurs. Notamment sur la réussite d’Harold à convaincre ses ennemis du bienfait des rapports entre humains et dragons. Sur les traditions du village ainsi que sur le poids des responsabilités de Krokmou en tant que roi des dragons (l’Alpha).

N’oublions pas que l’on part d’un garçon voué à devenir un guerrier de premier rang et qui est rejeté de sa tribu pour sa pseudo « inaptitude » à se battre pour son village… À un jeune homme vaillant et dresseur de dragons qui devient un chef par la force de choses. Mais aussi grâce à son aura et sa puissante monture. Harold a réussi à changer l’idée et la nature de son peuple afin de les convaincre que les créatures de feu ne sont pas un danger pour leur vie, et qu’au contraire, ils peuvent être leurs alliés.

Ce fut la morale et surtout la fin du premier épisode. Par la suite, on a pu assister à l’éclosion du duo Harold/Krokmou face au grand danger qu’était Drago, chasseur de bestioles. Au retour de la mère du guerrier, ainsi qu’au sacrifice de son père. Beaucoup d’éléments importants qui ont fait de ce second opus, l’un des meilleurs de la saga.

Concrètement, ce « Dragons 3 : Le monde caché » est un point final à l’univers mis en scène par Dean DeBlois. Bien qu’il y a la possibilité d’enrichir l’œuvre avec de potentielles suites. Erreur à ne pas commettre donc.

 

dragons-3-1

 

Conclusion :

Les trois films « Dragons » sont à conseiller à n’importe quel public. Que vous soyez petit ou grand, vous serez séduit par ce monde fantastique. L’une des plus grandes réussites des studios Dreamworks !

Ce troisième volet est une magnifique conclusion qui ne vous laissera pas indifférent, soyez-en sûr !

Rédacteur : Florent V.


1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.