edmond-poster

« Edmond » est une comédie historique réalisée par Alexis Michalik et sortie en 2019.

Il met en scène Edmond Rostand, un dramaturge qui écrit l’une des pièces de théâtre les plus célèbres de la planète : Cyrano de Bergerac.

Thomas Solivéres incarne le personnage principal. Il est accompagné par Lucie Boujenah (dans la peau de Jeanne d’Alcie) , Tom Leeb (en Léo Volny) ou encore Olivier Gourmet (pour interpréter Constant Coquelin).

 

Synopsis

Edmond Rostand est un auteur de pièce de théâtre qui peine à percer. Lui qui aime écrire en vers se trouve confronté à la nouvelle mode de la prose.

Alors qu’il est en panne d’inspiration depuis deux bonnes années, Edmond est approché par Constant Coquelin, un grand acteur qui a quitté avec perte et fracas la comédie française, afin de lui demander l’écriture d’un rôle qui bouleversera sa carrière. Celui d’une pièce intitulée « Cyrano de Bergerac ». Sans scénario, Edmond va devoir trouver l’inspiration afin d’écrire ses actes le plus rapidement possible.

Il va donc chercher et dénicher une méthode infaillible qui va bouleverser son esprit, et plus tard, le public !

 

 

Avis :

J’ai adoré « Edmond » ! Ce film est drôle, dramatique et tellement bien réalisé. Je ne suis pas un grand littéraire, loin de là même, mais ce long-métrage a réussi à me donner envie de me plonger dans les grandes œuvres de la comédie française. Ici, ce n’est pas Cyrano de Bergerac qui à la vedette, mais bien Edmond Rostand.

Et c’est très intéressant de constater que son personnage phare est inspiré de ses propres désirs, nés d’une rencontre infortunée. Un homme aimant qui se retrouve à douter de ses propres sentiments après avoir commencé une liaison épistolaire platonique avec l’être aimé de son meilleur ami. Tromperai-y-il tout le monde ?

Je ne sais pas si tous les éléments présentés à l’écran sont fidèles aux faits historiques, peu importe, j’ai complètement adhéré au concept et j’ai trouvé les comédiens vraiment fabuleux. Thomas Solivéres est extraordinaire dans la peau de Rostand. Sa sensibilité donne un côté attachant à son personnage. Aucun acteur ne cabotine. Il y a certes du surjeu, mais volontaire pour certains rôles (je pense notamment à Olivier Gourmet pour le rôle de Constant Coquelin ou encore Mathilde Seigner pour Maria Legault).

 

edmond-1

 

Cependant, j’ai eu un soupçon de doute au démarrage du film par rapport à certains plans numériques. Forcément, il n’est pas facile de rendre hommage au « Paris » de l’époque avec des décors naturels. Malgré tout, ceci reste assez peu présent et dévoile finalement une grande ambition.

Globalement, c’est très bon à suivre, car le rythme s’adapte aux événements vécus par Edmond. En panne d’inspiration, l’homme se retrouve embarqué dans une folle aventure qui le pousse à écrire en quelques semaines, à peine, une pièce qui devra être un succès national. Cela va très vite et c’est tout simplement génial. Certaines situations sont extrêmement drôles (« Tu seras Christian, un homme beau, mais bête ! » « Mais, c’est tout à fait moi ! »).

La bande originale est légère et colle à merveille au montage du long-métrage. C’est elle qui accompagne les émotions.

Et surtout, c’est très instructif de constater à quel point cette pièce est née de façon improbable. Avec des choix douteux, des rencontres improbables, des péripéties déroutantes et surtout un grain de folie primordial pour garder une ligne droite dans la gestion de ce projet insensé.

 

Conclusion :

edmond-2

 

C’était l’une des grandes surprises de 2019. L’un de mes films français préférés de cette dernière année. Edmond est un long-métrage de qualité, léger et drôle. Il est subtil et vaut vraiment le coup d’œil !

Rédacteur : Florent V.


5 commentaires »

Répondre à paradisehunter35 Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.