vernon-subutex-poster

« Vernon Subutex » est une série télévisée française créée par Cathy Verney et diffusée en 2019 sur Canal+.

Il met en scène Vernon Subutex, un ancien disquaire populaire désormais à la rue qui cherche à reprendre contact avec Alex Bleach, une ancienne connaissance devenue célèbre. 

La série est adaptée d’une série de roman écrit par Virginie DespentesElle est composée de neuf épisodes qui durent chacun 35 minutes. C’est une création originale des Studios Canal. On y retrouve notamment Romain Duris (L’Arnacoeur, Dans la Brume) et Céline Sallette (Les Revenants).

 

 

Synopsis :

Célèbre disquaire dans les années 90, Vernon a vu son magasin, « Revolver », fermer suite à la crise du disque. Désormais seul, l’homme vit dans un appartement pour lequel il n’a pas payé le moindre loyer depuis seize mois. Expulsé de son domicile, il décide de renouer contact avec Alex Bleach, un ancien client de son fructueux commerce.

En parallèle, on découvre l’arrivée d’Anaïs dans les locaux de Laurent Dopalet, un grand producteur local. Elle y rencontre « La Hyène », une chroniqueuse indépendante qui a pour seul but de dézinguer les productions étrangères au bureau.

Sa prochaine victime ? Bleach qui menace son patron d’une sortie fracassante devant la presse suite à un différend.

 

vernon-subutex-2

 

Ce que j’en ai pensé :

Intéressant ! Je ne peux pas juger une série uniquement à l’aide de son premier épisode, mais je trouve que « Vernon Subutex » pose de jolies bases pour la suite de la saison.

Il faut tout de même insister sur le fait que je n’ai pas lu les livres de Despentes. Cette dernière n’approuvant pas réellement les choix scénaristiques de la société de production française.

La qualité de mise en scène est au rendez-vous. La série possède un réel caractère et plonge ses téléspectateurs dans un univers psychédélique assumé à travers les traits de Romain Duris.  Toutefois, le rythme est assez bizarre. On alterne entre différents flashbacks et le présent, en passant par des séquences ultras dynamiques et d’autres, beaucoup plus plates. C’est assez perturbant.

Concernant la bande-originale, les musiques sont au rendez-vous et assez bien mises en avant. Je suis simplement un peu perplexe concernant le mixage sonore. À plusieurs reprises je n’ai pas réellement saisie les paroles des personnages, alors noyés par des morceaux tapageurs. On constate également quelques placements de produits plus (Sony) ou moins bien (AlloCiné) réalisés, rien de dramatique.

J’ai trouvé les acteurs excellents. Duris transcende son personnage et ne cabotine pas. J’ai adoré le jeu de Céline Sallette qui possède un charisme certain tout en imposant une belle part de mystère. Cela promet de belles choses.

 

vernon-subutex-1

 

Bref, j’ai apprécié ce premier épisode et j’ai déjà hâte de me lancer dans la suite de l’aventure. La réalisation est propre et fait réellement plaisir à voir. Dommage que le scénario ne soit pas approuvé par l’auteure originale. C’est tout de même intéressant.

Rédacteur : Florent V.


9 commentaires »

  1. Ben moi j’ai aimé la série. Du coup après j’ai lu Virginie Despentes. Les trois. Et j’ai adoré.
    Il est certain que si je les avais lus avant de voir la série, j’aurais sûrement aussi été déçue par la série. C’est de la vraie, de l’excellente littérature, et donc forcément. Cela dit les acteurs ont été à la hauteur de leur rôle. J’ai apprecié l’atmosphère, beaucoup aimé la bande son, et jy ai découvert Karen Dalton que j’écoute bcp depuis.

  2. Je ne connais pas les livres, mais l’adaptation semble bonne. La présence des deux têtes d’affiches promet. Je vais aller la découvrir ! Bel article !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.