dragon-ball-super-broly-poster.jpg

« Dragon Ball Super : Broly »  est un film animé réalisé par Tatsuya Nagamine. Il est sorti officiellement le 13 mars 2019 dans nos salles de cinéma françaises.

Après les événements de l’arc « Survie de l’Univers », Freezer souhaite se venger, une bonne fois pour toutes, de Sangoku et Végéta. Après avoir intégré à son armée un terrible combattant du nom de Broly, il se téléporte sur la planète Terre avec son armée afin de donner une leçon définitive aux deux Super-Saiyans.

Le film se fond dans l’univers de Dragon Ball Super et nous présente des personnages jusqu’alors jamais exploités (notamment Gine, la mère de Sangoku).

 

 

Même si tout n’est pas parfait dans ce « Dragon Ball Super : Broly », le scénario nous conte les origines du guerrier légendaire qu’est Broly.

Le long-métrage débute lorsque le roi Végéta, sous la coupe du souverain Cold, découvre qu’un bébé Saiyan, fils de Paragus, possède un potentiel bien plus élevé que sa propre descendance. Il décide alors, par jalousie, de l’envoyer sur l’astéroïde Vampa. Seul sur une terre inhospitalière, l’enfant apprend à survivre par ses propres moyens jusqu’au retour de son paternel.

Dans le même temps, Freezer prend le pouvoir et décide de rassembler tous les Saiyans afin de les exterminer. En effet, malgré que ce ne soit que des légendes, le nouveau roi contracte une terrible crainte de tomber un jour face à face avec un hypothétique Super-Saiyan. Bardock, un guerrier de haut niveau décide alors d’envoyer son nouveau-né (Kakarot, plus connu sous le nom de Sangoku) sur la planète Terre après avoir deviné le plan du tyran.

 

dragon-ball-super-broly-5

 

Plusieurs années après la destruction de la planète Végéta, on retrouve nos deux Saiyans préférés sur la planète bleue lors d’un vif entraînement. Depuis les événements de Dragon Ball Super, Sangoku et Végéta vivent en parfaite harmonie avec Beerus et Whis. Malgré tout, ils apprennent que les boules de cristal ont été dérobées par des hommes de l’armée de Freezer. De retour aux affaires et assoiffé de vengeance, ce dernier met la main sur un combattant retrouvé par hasard sur Vampa. Broly et son père se sont adaptés à l’astéroïde et viennent maintenant se greffer naïvement à l’armée de l’ennemi numéro de Sangoku.

Ensemble, ils partent sur Terre afin d’un côté de se venger de Végéta (pour Paragus) et de l’autre de battre enfin Goku (Freezer). Un terrible combat va avoir lieu. Et si Broly était LE guerrier le plus puissant de l’univers ?

 

dragon-ball-super-broly-2

 

L’histoire est super intéressante. Je n’ai pas forcément suivi la série « Dragon Ball Super » mais c’est globalement assez bien expliqué pour saisir les enjeux du récit (à condition d’avoir suivi Dragon Ball et Dragon Ball Z).

Le fait de revenir dans le passé est enrichissant, car on se plonge dans la psychologie d’un personnage atypique de l’univers de Toriyama. Broly est un être surpuissant et incontrôlable. Il a été entraîné par son père pendant de nombreuses années dans des conditions dantesques et avec une annihilation totale de tout sentiment. On comprend pourquoi le Saiyan est aussi primitif et imprévisible. C’est le gros point fort du récit qui souffre de certains événements moins intéressants. Globalement, le rythme est assez bon même s’il est un peu haché au démarrage.

Les combats sont assez lisibles et procureront de beaux frissons aux fans de l’œuvre.

 

dragon-ball-super-broly-4

 

Autre point très positif : la bande originale ! Elle est tout simplement sublime. J’ai été touché par certains morceaux qui accompagnent à la perfection le récit et les péripéties.  On peut regretter un trait légèrement grossier dans le dessin, qui s’estompe néanmoins assez rapidement.

On retrouve le caractère personnel de chaque personnage. L’humour est parfois répétitif ou même lourd, mais procure son effet. 

Pour terminer, que cela fait du bien de réentendre les voix officielles des dessins-animés de l’époque. On retrouve donc Patrick Borg (Sangoku), Brigitte Lecordier (Goku enfant), Éric Legrand (Végéta), Mark Lesser (Broly) ou encore Philippe Ariotti (Freezer).

 

dragon-ball-super-broly-1

 

Un long-métrage de très grande qualité, mais qui ne plaira qu’aux fans. Si beaucoup de choses sont ré expliqués, d’autres ne le sont pas réellement et empêcheront les néophytes de comprendre les relations entre chaque personnage ou certains enjeux (notamment les liens entre Sangoku et Freezer).

Sinon, si vous avez connue la série dans votre enfance, alors allez-y les yeux fermés. Ça claque !

Rédacteur : Florent V


6 commentaires »

  1. Juste un petit mot sur ta critique. Bardock est un guerrier de bas rang normalement dans le lore. Sinon c’était très intéressant à lire. Et en tant que grand fan de la licence, je vais moi même parler de ce film sur mon blog. 🙂

  2. En tant que grand fan, j’ai adoré le film ! L’animation est ultra propre avec quelques passages en CGI bien sympa. Je trouve ce Broly plus intéressant que lors des films précédents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.