la-casa-de-papel-preview-poster

Nous sommes à la veille de la sortie de la très attendue troisième partie de “La Casa de Papel”. Cette fois-ci, sous la houlette des scénaristes de Netflix, nos célèbres braqueurs espagnols vont devoir reprendre du service suite à l’enlèvement de l’un des leurs : Rio.

Série événement de l’hiver 2017/2018, et après deux premières parties addictives ainsi qu’une histoire bouclée avec brio, Netflix a décidé de reprendre et d’exploiter le filon afin d’attirer une nouvelle clientèle internationale. Les Ibériques, qui ont eu le droit à l’avant-première des épisodes sur leur chaîne “Antena 3” sont « forcés » désormais de souscrire à un abonnement pour connaître la suite des aventures d’El Professor. 

La boucle semblait belle et bien bouclée, et pourtant…

 

 

D’après les premiers avis, les trois premiers épisodes, disponibles dès le vendredi 19 juillet, semblent rocambolesques et promettent leur lot de grand spectacle

Si “La Casa de Papel” est aussi attendue par les fans, c’est essentiellement dû au raz de marée qui a nettoyé le Net en s’invitant, avec beaucoup de grandeur, sur la plateforme de streaming américaine. Lauréate de l’Emmy Awards de la série de l’année 2018 (rien que ça), de nouveaux personnages ont bien évidemment été dévoilés pour cette nouvelle aventure. Monica Gatztambide devient « Stockholm » (Club d’œil caché au fameux syndrome dont elle fut victime lors des premiers épisodes), Rachel Murillo (l’inspectrice de police) se fait connaître désormais sous le pseudonyme de « Lisbonne ».

« Bogota », « Marseille », ou encore « L’ingénieur Palerme » intègrent la bande en compagnie des anciens membres des deux saisons précédentes.

 

Mon avis sur la Saison 1

Mon avis sur la Saison 2

 

Voici un refresh des événements antérieurs pour votre plus grand plaisir (extrait d’article) :

 

cdp2

 

Huit braqueurs ont investi la Fabrique de la monnaie et du timbre Espagnole, basée à Madrid. Avec eux, 67 otages sont retenus prisonniers. Leur but est, via divers moyens, de rester enfermés onze jours dans le bâtiment afin d’imprimer les 2,4 milliards d’euros souhaités et d’avoir le temps de finir de creuser un tunnel préalablement débuté par le Professeur.

La règle numéro une est de se mettre l’opinion publique et la presse dans la poche. Pour cela, aucune goutte de sang ne doit être versée. Pourtant, lors du tout premier épisode de la série, Rio est touché au visage ce qui provoque la colère de Tokyo qui met la vie de deux policiers en danger.

Au fur et à mesure des épisodes, le Professeur doit se mettre à contribution afin de sauvegarder l’identité de ses protégés. Il se rapproche de Raquel Murillo qui est l’inspectrice en charge des opérations de négociation. Alors qu’elle doute des intentions de “Salva”, elle est perturbée par le comportement de son ex-époux envers qui elle a déposé une plainte pour violence conjugale et qui ne respecte pas le jugement prononcé. En plus de cela, elle doit faire face aux sentiments de son adjoint Angel Rubio, ainsi qu’au déferlement médiatique la concernant suite à plusieurs de ses décisions. Notamment celles de tirer sur Arturo Roman, alors otage confondu en braqueur, et le sacrifice de huit otages dans le but de délivrer la fille de l’ambassadeur du Royaume-Uni : Alison Parker.

A l’intérieur de la maison, certains civils sont mis à contribution afin de creuser un faux tunnel. D’autres sont chargés d’imprimer la monnaie sous les ordres de Nairobi.

 

lcdp1

 

Denver tombe amoureux de Monica Gatztambide, alors enceinte et condamnée à mort par Berlin suite à sa tentative de vol d’un moyen de communication. Le jeune homme ne peut pas s’exécuter et décide de simuler le décès en lui tirant une balle dans la cuisse. Finalement, elle est mise hors de danger grâce à l’intervention de Nairobi qui lui retire les éclats de balle de la jambe. Dans le même temps, Arturo, victime d’un tir par la police est soigné par des médecins sous les yeux d’un Angel infiltré.

Occasion pour le Professeur d’introduire un mouchard dans les lunettes du policier qui sera plus tard considéré comme une taupe au sein de l’unité des forces de l’ordre. Alors qu’il découvre la réelle identité de Salva, il est victime d’un accident de la route qui le plonge dans un profond coma.

Au sein de ces treize épisodes, trois braqueurs ont été identifiés par la police. Tokyo (connue sous le nom de Silene Oliveira) et Rio (Anibal Cortes) ont été trahis par la vidéo de surveillance du bâtiment lors d’une visite de repérage. De son côté, Berlin paye le supposé décès de Monica. Le Professeur donne volontairement l’ADN de son lieutenant à la police. Celle-ci dévoile son identité (Andres de Fonollosa) au grand public en le diffamant et en dévoilant la nature de la maladie mortelle qui le ronge.

Pour terminer, Oslo est gravement blessé suite à l’évasion de seize otages liée au plan d’Arturo Roman. Entre la vie et la mort, il est veillé par son plus proche allié : Helsinki.

Dans la dernière scène de la première partie de saison, on constate que Berlin et le Professeur sont très proches. Sous les paroles de “Bella Ciao”, on apprend le vrai prénom du cerveau des opérations : Sergio. Sous l’identité de Salva, il tombe fou amoureux de Raquel et l’accompagne, bien malgré lui, à un endroit qui risque de changer la donne…

Avez-vous hâte de voir la suite ?

 

Rédacteur : Florent V.

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.