rush-poster.jpg

« Rush » est un film dramatique de Ron Howard (Apollo 13, Da Vinci Code) et sorti en 2013.

Il met en scène la célèbre rivalité entre l’Autrichien Niki Lauda et le Britannique James Hunt lors du Championnat du monde de Formule 1 de 1976.

Chris Hemsworth (Thor, Star Trek) interprète le pilote anglais tandis que son concurrent est joué par Daniel Brühl (Inglourious Basterds, Good Bye, Lenin!).

Le long-métrage a été nommé aux Golden Globes de 2014 dans les catégories de « meilleur film dramatique » et « meilleur acteur dans un second rôle » pour Brühl.

 

 

Synopsis :

Le 1er août 1976 a lieu le départ du dangereux Grand Prix d’Allemagne de Formule 1 sur le circuit de Nürburgring. Les conditions sont catastrophiques et les deux rivaux de toujours, que sont Hunt et Lauda, s’élancent dans une course qui pourrait bien décider de l’identité du prochain vainqueur du Championnat du monde

Mais revenons, si vous le voulez bien, quelques années en arrière. 

Six ans plus tôt, James Hunt, un pilote britannique extrêmement doué, mais doté d’un rythme de vie décadent, affronte pour la première fois de sa vie un jeune inconnu Autrichien sur les pistes de Formule 3. Une guerre psychologique débute alors entre les deux jeunes cadors. Celle-ci atteindra son apogée quelques saisons plus tard au sein de l’élite du sport automobile.

Niki Lauda, un homme froid et calculateur, doit son siège en Formule 1 à un énorme coup de poker et grâce à sa capacité à rendre sa voiture fiable et supérieure à celles des autres écuries. Tandis que l’Autrichien impose ses performances et son respect au monde entier, Hunt paye un ego surdimensionné qu’il va devoir dompter afin de vaincre son plus grand rival. Jusqu’au jour où tout va basculer…

 

rush-1

 

Avis :

J’aime le sport, et vous le savez (voir mon article sur Eddie The Eagle). La Formule 1 ne déroge pas à la règle. Ici, Ron Howard nous dévoile les dessous d’une rivalité hors du commun entre deux hommes qui conduisent en flirtant avec la mort.

Je ne connaissais pas réellement cette partie de l’histoire. J’étais beaucoup trop jeune, certainement plus marqué par le duo Prost/Senna, et pourtant… J’ai aimé ce film, car il réussit à nous transmettre des émotions (Le plus important à mon goût). Il nous plonge dans la psychologie de ses deux pilotes hors du commun qui donnent leur vie à chaque instant afin de surpasser leur rival.

Les taquineries de l’un envers l’autre et vice-versa, les coups en douce afin de prendre l’ascendant, même leur vie privée est subtilement utilisée pour toucher l’autre en plein cœur. 

Mais c’est également une grande leçon de vie. Je ne m’attendais pas à voir cela. « Rush » se veut percutant et surtout étouffant.

 

 

Parce que, comme tous grands rivaux, Lauda et Hunt se tirent mutuellement vers le haut. Même lorsque les conditions sont chaotiques ou même complètement insensées. Quoi qu’il en soit, la haine qu’ils se portent sur la piste est à la hauteur du respect qu’ils ont l’un envers l’autre en dehors des paddocks.

La mise en scène est assez particulière, originale, mais surtout très belle. Nous avons affaire dans ce film à de nombreux gros plans lors des courses qui nous plongent instantanément dans l’intensité ressentie par les « fous du volant ». En parallèle, nous découvrons un rythme assez inégal qui vogue entre certaines séquences et dialogues vraiment profonds ainsi que d’autres, totalement décousues. Une alchimie parfaite.

Les acteurs sont géniaux. Mis à part la ressemblance physique avec les vrais pilotes de l’époque, Chris Hemsworth et Daniel Brühl apportent de l’authenticité au récit. Le dernier cité mène une performance totalement bouleversante. L’histoire n’est pas forcément linéaire, ni même très bien datée (est-ce un défaut ?). Néanmoins, la construction du scénario reste l’un des points forts du long-métrage. 

Et pour terminer, la bande originale est, elle aussi, géniale ! Les bruitages sont d’excellentes qualités (lors des courses notamment). C’est un très bon moment à passer, vraiment.

 

rush-2

 

Ce film est émouvant, enrichissant et épuisant (dans le bon sens du terme). Bien sûr, il faut ne pas être réfractaire au monde automobile.

Je vous conseille « Rush » à 100%.

 

L’hommage de la F1 à Niki Lauda, décédé le 20 mai 2019.

 

Rédacteur : Florent V.


8 commentaires »

  1. Pas très fan de Howard, je me suis laissé convaincre par de bons avis à sa sortie. Je me souviens en être sorti un peu agacé par le traitent du réalisateur qui se complaît dans le cliché et l’esthétique baveuse. Pourtant, je garde le souvenir positif de l’intensité des courses et d’une interprétation convaincante de la part des deux têtes d’affiche. Et lire cet avis me donne envie de rejoindre à nouveau la ligne de départ, alors… 😉

  2. Excellent, j’ai beaucoup aimé, des scènes très fortes entre les deux pilotes, une amitié malgré tout comme tous grands rivaux bien sur! Alors je me rappelle de l’accident de Lauda en 1976, j’avais 11 ans et c’est plus tard que je me suis intéressé à la cause, un peu comme Senna. Même si on est pas fan de Formule 1, c’est l’histoire de ces pilotes qui frôlent la mort à chaque instant qui fascine! « Rush » à 100%, bien sur ツ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.