rocketman-poster

« Rocketman » est un biopic musical réalisé par Dexter Fletcher (Eddie The Eagle, Bohemian Rhapsody) sortie le 29 mai 2019.

Il retrace la vie d’Elton John de sa plus tendre enfance, en passant par son succès et jusqu’à sa déchéance.

Taron Egerton (Kingsman : Services Secrets, Legend) interprète le célèbre chanteur britannique. Il est accompagné par Jamie Bell (Billy Elliot, Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne) dans le rôle de Bernie Taupin, de Richard Madden (Game of Thrones, Bodyguard) en John Reid ou encore de Bryce Dallas Howard (Jurassic World) qui joue la mère du chanteur.

 

 

Elton John fait irruption dans une réunion d’alcoolique anonyme. Il a besoin de vider son sac, il est dépendant à l’alcool, à la drogue et au sexe.

Depuis son enfance, Reginald Dwight est quelqu’un de réservé, mais de terriblement doué. Alors que personne ne croit en lui au sein du foyer familial, le garçon est repéré et intégré à la prestigieuse Royal Academy of Music de Londres.

En grandissant, il rencontre Bernie Taupin, l’homme qui deviendra son parolier et son meilleur ami. Ensemble, ils sont propulsés aux États-Unis par leur société de production et y font un véritable tabac. Elton croise alors le chemin de John Reid, son futur manager avec qui il entretiendra une longue relation amoureuse.

Le succès grandissant, le britannique se détache définitivement de sa véritable identité et s’éloigne de sa famille afin de devenir la rock star qu’il a toujours voulu être. Excentrique et seul, l’homme sombre inexorablement dans tous les excès jusqu’à perdre pied…

 

rocketman-2

 

On va débuter par la question qui vous démange : Oui, Rocketman est meilleur que Bohemian Rhapsody ! (avis purement subjectif)

Pour deux raisons : le film est plus honnête et sincère (B.R. a tout de même d’autres qualités), et … Taron Egerton !

Quelle maturité dans son jeu. L’acteur est tout simplement parfait. S’il ne ressemble pas comme deux gouttes d’eau à Elton John, il se démène afin de rendre le plus crédible possible ses performances scéniques ou encore vocales. Je vous l’ai dit, depuis un bon moment déjà, Taron Egerton est un futur très grand acteur ! Si vous n’en êtes pas convaincu, regardez ces trois films : Kingsman, Eddie The Eagle et Rocketman. On peut louer le jeu d’acteur de Rami Malek (qui a d’ailleurs reçu l’Oscar dans la même catégorie, et c’était mérité !), mais il ne pèse pas un Kopek à côté de la performance de l’enfant de Birkenhead (Angleterre).

Autre chose importante, « Rocketman » est bien une comédie musicale… mais seulement par moments.

C’est un style qui sert vraiment bien le récit. Cela dynamise les séquences et donne une justification aux chansons.

 

rocketman-5

 

La drogue, l’alcool et le sexe ne sont pas réellement présents au début du film. Ça monte crescendo jusqu’à l’inévitable chute. Le long-métrage réussit parfaitement bien à nous retranscrire les différents démons qui s’emparent d’Elton alors qu’il devient, dans le même temps, un performer de génie.

Les acteurs sont très bien choisis (notamment la ressemblance frappante entre Kit Connor, l’Elton John adolescent, et l’acteur principal), par contre l’image du chanteur est tout de même assez ménagée par rapport à la responsabilité de ses actes. Ses parents en prennent pour leur grade avant un final sous forme de rédemption

Son manager n’est pas épargné non plus et passe vraiment pour quelqu’un d’horrible (vous voyez, c’est comme le personnage de Paul Prenter dans Bohemian Rhapsody, mais en pire).

Son pote Bernie, au contraire, est presque glorifié et remercié. On sent qu’ils s’aiment beaucoup.

« Rocketman » est le genre de film qui ne paraît jamais long. Tout est fluide et extrêmement bien lié. Je ne me suis pas ennuyé un seul instant et j’avoue avoir voulu que cela continue.

 

rocketman-4

 

Le début est génial, Elton débarque dans une réunion d’alcoolique anonyme avec un costume de scène. C’est intéressant de voir la destruction du vêtement au fur et à mesure que le personnage se livre et qu’il se débarrasse de son image sulfureuse.

Ensuite on fait un saut dans son enfance avec une première chorégraphie musicale sur « The Bitch is Back ». Les couleurs sont ternes, mais relevées par le toujours très pimpant costume orange du héros. Il y a un mélange d’époque assez judicieux (le jeune et le vieux Elton au même endroit). On apprend à connaître un enfant timide, doué pour la musique, mais qui pleure le manque d’affection, notamment de son père. Sa mère tient son rôle de parent, mais n’est pas exempte de reproche. Il se met à la musique et c’est seulement après leur divorce qu’il décide de devenir une star du rock.

Le long-métrage se termine même sur une dose d’humour. « Elton John est sobre depuis 28 ans… mais il a toujours un problème avec les achats compulsifs » avec une photo du chanteur entouré de sacs. C’est génial.

Je dois vous avouer également que j’ai été porté par de nombreux morceaux tout au long du récit. J’aurais même pu danser sur « Saturday Night’s Alright » ou encore « Crocodile Song ». Le « Your Song », « Rocket Man » et « I’m Still Standing » hantent mes nuits depuis le visionnage. Un bonheur ! Et pourtant, je ne suis pas fan de l’artiste. C’est en cela que je peux vous affirmer que ce film est particulièrement réussi.

 

rocketman-1

 

N’ayez pas d’a priori. « Rocketman » est un excellent film. Il propose quelque chose de différent que Bohemian Rhapsody. Que vous préférez l’un ou l’autre n’a aucune importance au final. Il faut vivre le moment et ressentir les émotions.

Il est l’un de mes coups de cœur de l’année, et je pense qu’il restera dans le trio de tête jusqu’à la fin !

Rédacteur : Florent V.


6 commentaires »

  1. « On va débuter par la question qui vous démange : Oui, Rocketman est meilleur que Bohemian Rhapsody ! (avis purement subjectif)
    Pour deux raisons : le film est plus honnête et sincère (B.R. a tout de même d’autres qualités), et … Taron Egerton ! »

    Alors franchement… je trouve les deux excellents et je ne peux pas me décider.
    Pour ce qui est de l’honnêteté et de la sincérité, je ne partage pas ton avis, pour moi ils sont au même niveau. La réalité est un brin arrangée pour rendre l’histoire plus esthétique au cinéma, Elton et Freddy sont aussi torturés et profonds (c’est très subjectif).

    Voilà, du coup j’allais contester mais tu as sorti l’argument irréfutable : Taron Egerton.
    Je me rends. 🙂

    Il est parfait. ♥

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.