striking-vipers-poster.jpg

« Striking Vipers » est le premier épisode de la cinquième saison de Black Mirror. Il a été écrit par Charlie Brooker et réalisé par Owen Harris.

Il est disponible sur la plateforme de streaming Netflix depuis le 5 juin 2019.

Il dure 1h01 et met en scène Anthony Mackie (8 Mile, Captain America) et Yahya Abdul-Mateen II (Aquaman, Us) dans les rôles principaux. À noter la présence de Pom Klementieff (Loup, Les Gardiens de la Galaxie Vol.2).

 

Synospis :

Danny Parker est un père de famille et un mari aimant. Le jour de son 38ème anniversaire, son meilleur ami, Karl, lui offre un jeu vidéo de combat nommé « Striking Vipers ». C’est le remake d’un jeu auquel ils avaient l’habitude de jouer pendant leur jeunesse, sauf que cette fois-ci, l’expérience est beaucoup plus immersive avec un mode de réalité virtuelle.

Alors qu’ils s’amusent ensemble dans ce nouveau monde, un événement inattendu va intervenir. Un événement qui va avoir un impact considérable sur la vie des deux hommes.

 

striking-vipers-2.jpg

 

Cet épisode est vraiment bon. Au-delà du message qu’il souhaite faire passer, « Striking Vipers » prend d’importants risques dans sa réalisation. Intégrer un jeu de cette manière dans un « film » est assez osé et difficile à mettre en œuvre. Et ici, c’est plutôt bien réussi.

Les soixante et une minutes passent assez vite et sont plutôt positives. Pas de malaise, ni même de totale remise en question. On suit un homme qui se retrouve totalement bouleversé par une situation improbable et qu’il n’aurait jamais imaginé vivre. Cela a un terrible impact sur son comportement, lui qui devient songeur et donc suspect auprès de son épouse.

La fin de l’épisode laisse entrevoir deux morales. Une positive et une autre à méditer. Je n’en dirais pas plus.

Le récit est découpé en trois parties distinctes, sous forme de chapitres. C’est assez malin de la part des scénaristes. Cela permet d’intensifier le sentiment des personnages tout au long de ces périodes. Le monde virtuel est convaincant et ce qui s’y passe et assez subjectif pour ne pas en montrer plus. Au final c’est un épisode sobre, qui nous plonge dans une technologie d’actualité et qui nous pousse à différencier le jeu de la réalité. C’est subtil, mais un peu léger tout de même. On a connu « Black Mirror » beaucoup plus incisif !

 

striking-vipers-1

 

Je vous le conseille sans hésiter. Ça n’aura néanmoins aucun impact sur votre remise en question de notre monde.

Rédacteur : Florent V.


2 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.