09a45a2b-9e58-4280-bac3-ec265cc1215e

« Good Omens » est une série télévisée créée par Neil Gaiman et sortie le 31 mai 2019 sur Amazon Prime Vidéo.

Il met en scène un ange et un démon qui s’allient afin d’éviter la fin du monde suite à la naissance de l’antéchrist.

Dans les rôles principaux (le démon Crowley et l’ange Aziraphale), nous retrouvons David Tennant (Broadchurch, Doctor Who) et Michael Sheen (Amadeus, Passengers). À leurs côtés, des acteurs assez connus comme Jon Hamm (Mad Men), Frances McDormand (Three Billboards) ou encore Benedict Cumberbatch (Sherlock, Docteur Strange).

La série est composée de six épisodes d’une durée moyenne de 55 minutesL’histoire est l’adaptation d’un roman de 1990 : Good Omens : The Nice and Accurate Prophecies of Agnes Nutter, Witch.

 

Bande-annonce en VO mais la série est bien disponible en VF !

 

Présents dans le jardin d’Eden lors de l’arrivée d’Adam et Eve sur Terre, Crowley et Aziraphale sont chargés d’orienter la conscience des humains en attendant patiemment la date de l’apocalypse. En effet, lors du onzième anniversaire de l’antéchrist, le démon et l’ange vont devoir s’affronter pour déterminer qui du paradis ou de l’enfer régnera sur la planète.

Il se trouve que ce jour est arrivé et qu’après des millénaires de tranquillité, Crowley n’est finalement pas réellement prêt à accomplir sa mission lorsqu’on lui confie le bébé. Il passe alors un pacte avec son « ami » afin d’empêcher le pire d’arriver.

Sauf qu’un événement inattendu va contrarier leur plan.

 

good-omens-3.jpg

 

Cette série est vraiment intéressante. « Good Omens » possède une légèreté déconcertante qui tranche avec un événement dramatique.

Les anges sont nés pour empêcher l’apocalypse de se produire, tandis que les démons sont présents pour pervertir l’humanité et accomplir l’acte suprême. Ici, nous suivons deux personnages centraux.

Pour commencer, Crowley : c’est un démon décomplexé et qui possède un look bien particulier. Avec un style excentrique et un humour à toute épreuve, il se rend compte qu’il n’est pas encore prêt à lâcher sa vie au milieu des humains pour libérer le mal absolu sur Terre.

Face à lui, Aziraphale est un ange timide et très (trop ?) gentil qui profite de la vie (nourriture, vin…). Proche de Crowley, les deux êtres se respectent sans pour autant trahir leurs origines.

Lorsque le démon saisit le bébé maléfique, il est agacé et contrarié. Tandis qu’il effectue sa mission à reculons en plaçant l’enfant dans une famille d’accueil, le jour de sa naissance, il entre en contact avec Aziraphale afin de s’allier pour rendre le môme le plus normal possible pour son onzième anniversaire. En effet, si celui-ci apprivoise le « chien du mal », alors ses pouvoirs seront révélés.

 

EP_1_0153.ARW

 

J’ai beaucoup aimé l’humour instauré dans l’histoire. Mis à part les deux personnages principaux, on se prend à rire des bonnes sœurs sataniques qui tentent, tant bien que mal, d’échanger le bébé avec un autre enfant tout juste né.

On y ajoute une narratrice qui nous instaure la base de l’histoire avec un ton teinté d’une indifférence la plus totale et une bande originale qui apporte une grande légèreté, et on se retrouve avec un premier épisode assez bien mené.

Le rythme est excellent puisqu’on ne voit pas le temps passer. Reste juste à éviter certains moments gênants et des effets spéciaux inégaux. Sinon, c’est toujours agréable d’entendre « Bohemian Rhapsody » nous bercer les oreilles, surtout dans ce genre de métrage. Le scénario tient la route et je suis curieux de voir la suite de l’aventure.

 

good-omens-2

 

Ce premier épisode de « Good Omens » est plutôt bon. Il assume son côté décalé et installe une histoire assumée et pertinente. Il en faudra plus pour l’élever au niveau de série incontournable.

La suite va devoir être meilleure sans pour autant renier ses grandes ambitions. En six épisodes, cela risque d’être tout de même compliqué !


3 commentaires »

  1. PS : à cause du système Akismet, il m’est impossible de laisser un commentaire avec mon compte WordPress (Darkstar films) !!!

  2. Salut, oui je confirme excellente petite série fort réjouissante. Je suis plongé dans le 3e épisode et l’humour « so british » se confirme. L’un des deux auteurs, Neil Gaiman, est co-producteur et chargé de l’adaptation TV. C’est sans doute ce qui fait la différence avec d’autres séries. Et à propos d’Amazon Prime, il y a la seconde saison de ‘American Gods’ qui me tente beaucoup.

    • Oui, il faut que je continue la série. Amazon a de belles petites séries, c’est bien. Désolé pour le fait que tu ne puisses pas mettre de commentaire, c’est assez curieux. Je vais regarder cela de plus près 👍

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.