cbfcecbd-3a47-4aa7-a9e6-8bf0d25e4a5c

« Alta Mar » est une série espagnole créée par Ramón Campos et Gema R. Niera diffusée sur Netflix depuis le 24 mai 2019.

Elle met en scène une croisière marquée par un mystérieux meurtre. Deux sœurs vont alors tenter de découvrir la vérité et de garder leur vie saine et sauve.

Ivana Baquero interprète le rôle de Eva Villanueva. Sa sœur est joué par Alejandra Onieva (Carolina Villanueva). À leurs côtés, on retrouve Jon Kortajarena dans la peau de Nicolás Vázquez (Un officier de bord) et Eloy Azorín a le rôle de l’étrange futur mari de Carolina : Fernando Fábregas

La première saison est composée de 8 épisodes d’une durée d’environ 40-50 minutes.

 

 

« Alta Mar » nous raconte les terribles péripéties survenues lors d’une croisière qui a eu lieu au beau milieu des années 40 entre l’Espagne et le Brésil.

Deux sœurs, Carolina et Eva, sont à la recherche d’un avenir meilleur en Amérique du Sud. La première doit se marier avec Fernando Fabregas, le propriétaire du bateau tandis qu’Eva cherche l’inspiration afin de finir un ambitieux roman. En effet, elle doit rencontrer un grand éditeur lorsque le voyage arrivera à bon port.

Alors qu’elles partent toutes les deux en direction du paquebot, le véhicule qui les transporte renverse par mégarde une jeune femme en fuite. Par compassion, celles-ci la font entrer clandestinement sur le bateau afin qu’elle puisse échapper à son « agresseur ». Alors que la croisière commence, un événement dramatique se produit…

Et tout ceci n’était pas qu’une simple coïncidence ?

 

alta-mar-2.jpg

 

J’ai aimé ce premier épisode. Je dois tout de même avouer ne pas avoir été pleinement satisfait à cause d’un bon nombre de défauts qui, je l’espère, seront gommés par la suite.

Pour commencer, les points positifs sont nombreux :

L’atmosphère dégagée de cette série est intrigante et enivrante. Si les décors font beaucoup penser au Titanic de James Cameron (avec les effets spéciaux en moins), l’ambiance musicale est, quant elle, très mystérieuse. Le rythme imposé par ces 49 minutes est ultra rapide. Comme pour beaucoup de séries Espagnoles (La Casa de Papel, Elite…), énormément de personnages sont montrés à l’écran. Ici, une bonne quinzaine de passagers sont à mémoriser. L’avantage, c’est que l’on ne s’ennuie pas.

Par contre, cela ouvre la porte à un bon nombre de clichés que vous découvrirez lors de votre visionnage.

 

alta-mar-1

 

Les décors sont luxueux, on ne voit pas encore réellement l’aspect modeste de l’œuvre (avec les passagers de troisième classe), mais ça ne saurait tarder. Les effets numériques sont médiocres (et oui…). En même temps, pas facile de les rendre crédibles par ordinateur avec un si petit budget. Heureusement, 90% des scènes se passent en intérieurs, alors l’impact visuel est mineur.

Les acteurs jouent plutôt bien. J’attends de voir avec le temps ce que cela donnera.

La mise en scène est typique des séries hispanique, doté d’une grande ambition avec des plans de caméras somptueux, d’une gestion du focus impressionnante et d’une volonté de rendre la réalisation et le rendu consommable à « international » (mis à part les noms des personnages, peu de symboles espagnols).

Par contre, l’événement majeur du récit — qui se passe en fin d’épisode — m’a beaucoup fait rire. C’était à la limite du ridicule, mais bon… je pardonne pour cette fois, car ce « Alta Mar » me donne l’eau à la bouche ! J’ai hâte de me plonger de nouveau dans ce « Crime de l’Orient Express » sur l’océan !

 

alta-mar-3

 

Je vous conseille donc de regarder ce premier épisode, il m’a convaincu !

Rédacteur : Florent V.


8 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.