e062cf4f-d7a0-4150-a525-dc7451a564a1

« Sex Education » est une série d’origine Britannique et Américaine créée par Laurie NunnElle est disponible en exclusivité sur la plateforme de streaming Netflix depuis le 11 janvier 2019.

Elle met en scène Otis et Maeve, deux adolescents qui vont créer leur propre cabinet de sexologie dans l’enceinte de leur lycée.

Asa Butterfield (Le garçon au pyjama rayé, Hugo Cabret) interprète le rôle d’Otis Milburn tandis que c’est un premier gros rôle pour Emma Mackey qui se fond dans la peau de Maeve Wiley. À noter la présence de Gillian Anderson (la fameuse Dana Scully dans X-Files : Aux frontières du réel).

La série est composée de huit épisodes (46-52 minutes) et a récemment été renouvelée pour une seconde saison.

 

 

Synopsis :

Otis Milburn est un adolescent timide et totalement transparent dans son lycée. Éric, son meilleur ami ouvertement gay, l’incite régulièrement à se dévergonder. En effet, l’adolescent est encore vierge de toute expérience sexuelle. Malgré tout, Otis est loin d’être un néophyte en la matière, car sa mère est sexologue. Séparée, la femme change régulièrement de partenaire sexuel (depuis son célibat) ce qui a pour conséquence de perturber quelque peu son fils.

En parallèle, Maeve Wiley est une élève rebelle avec une réputation bien établie. Tout l’inverse d’Otis ! Rien ne semble pouvoir les rassembler, et pourtant… Après avoir constaté les connaissances de son camarade de classe, Maeve décide de lui proposer un deal. Ouvrir un cabinet de sexologie dans le lycée afin de se faire un maximum d’argent. Elle s’occupe de planifier les rendez-vous tandis qu’Otis s’attelle à honorer les consultations. Un projet florissant !

En parallèle, on découvre Adam Groff, le fils du directeur, qui n’en fait qu’à sa tête et qui s’en prend régulièrement à Eric à cause de son homosexualité assumée. On apprend également à connaître Jackson, l’athlète le plus populaire de l’établissement scolaire. Ou encore, l’obsession de Jean Milgrim, la mère d’Otis, qui ne peut s’empêcher de vouloir contrôler la vie de son fils.

 

Ce que ça donne :

Sex Education Season 1

 

C’est une série extrêmement riche. Que ce soit dans l’utilisation de ses personnages, de la mise en place de situations cocasses et lors des différentes péripéties du récit.

La première chose que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’ennuie pas du tout. Les huit épisodes passent d’ailleurs assez rapidement. Si le début de la saison est très enrichissant et surprenant, les derniers épisodes deviennent beaucoup plus classiques avant de laisser place à un épisode final de très grande qualité (un couple im-pro-ba-ble !).

Ne vous attendez donc pas à retrouver des codes similaires à des « 13 reasons why » ou encore « Elite » dans « Sex Education ». Il possède sa propre patte, son propre humour et se veut clairement original.

Ça parle de sexe, bien évidemment. L’objectif est d’être instructif tout en instaurant une certaine légèreté. C’est une série qui est bien entendu destinée aux adolescents, mais qui reste très intéressante pour une moyenne d’âge plus élevée. Surtout concernant le personnage de Jean Milgrim (sexologue quarantenaire) dont le caractère évolue considérablement tout au long de l’aventure.

 

Sex Education Season 1

 

Plusieurs thèmes sont traités dans « Sex Education ». Mis à part le sexe, on nous parle du rapport avec la famille. Les relations parent/enfant (notamment entre Éric et son père, qui est tout sauf une caricature), l’auto gestion de Maeve ou encore de l’adoption par un couple homosexuel.

En plus de cela, la série évoque la question de l’homophobie, de la persécution scolaire, de la pression liée à des performances sportive (je pense bien entendu à Jackson)… et bien plus encore. Je pense qu’elle est beaucoup plus intéressante à conseiller aux adolescents que d’autres séries du même genre (qui tombent malheureusement dans l’excès de violence).

La réalisation est propre. C’est une série télévisée, donc cela ne sort pas de l’ordinaire, mais certains plans restent extrêmement intéressants. Le scénario est cohérent et crédible. Je suis juste légèrement déçu par la seconde partie de saison qui manque d’originalité et qui se calque sur un plan beaucoup plus classique. Les musiques sont bonnes, néanmoins, rien de bien surprenant.

Et pour terminer, les acteurs sont plutôt bons et surtout très bien choisis. L’acteur principal a déjà fait ses preuves, notamment auprès de Martin Scorsese. Mais pour les autres, il y a de réelles révélations. Félicitations à eux.

C’est globalement très bon.

 

Avis final :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pouvez regarder « Sex Education » ou encore le conseiller sans le moindre à priori. C’est rafraîchissant et chaque public y trouvera son compte. Vous pouvez vraiment inciter vos adolescents à la visionner. Ils risquent de beaucoup rire et d’apprendre quelques petites choses utiles.

Bien joué Netflix.

Rédacteur : Florent V.


15 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.