37e3f97c-d650-42ca-9e42-19711e20ff8c

Bande-annonce (VOSTFR)

 

« Match Point » est un film dramatique réalisé par Woody Allen en 2005.

Il met en scène Chris Wilton, un jeune professeur de Tennis qui se rapproche d’une riche famille Britannique après quelques années de galère. Tout va pour le mieux, jusqu’au jour où il va rencontrer la sublime Nola Rice. Celle qui va irrémédiablement faire tourner sa chance.

Jonathan Rhys-Meyers (From Paris with Love, Les Tudors) incarne le personnage principal de ce thriller. Sa partenaire n’est autre que Scarlett Johansson (Avengers, Lucy, Ghost in the Shell). À leurs côtés, on retrouve Emily Mortimer (Shutter Island, Hugo Cabret) ou encore Matthew Goode (Watchmen : Les Gardiens, Imitation Game). En somme, un très beau casting.

Le film a été sélectionné pour l’Oscar du meilleur scénario original en 2006.

 

Ça raconte quoi ?

match-point-6.jpg

 

Le tennis de haut niveau, c’est du travail, beaucoup de travail… mais également une grosse part de chance. Quand la balle frappe la bande du filet, c’est comme quand tu lances une pièce de monnaie : pile ou face. Soit tu gagnes le point, soit tu le perds.

Ça, Chris Wilton l’a bien compris. Ancien athlète de haut niveau, le jeune homme a lâché la compétition qui ne lui réussissait pas pour enseigner son sport fétiche. Alors qu’il trouve une place dans un club aisé Londonien, l’homme se lie d’amitié avec l’un de ses élèves : Tom Hewett. Ce dernier est issu d’une riche famille dont le patriarche est un magnat de la finance.

De fil en aiguille, Chris se rapproche de Chloé, la sœur de Tom, et semble tout droit se diriger vers un parfait amour. Jusqu’au jour où il tombe nez à nez avec Nola Rice, une séduisante « actrice » et fiancée de son désormais meilleur ami. Alors qu’il voit sa situation financière considérablement croître et qu’il se fait une place dans ce monde fortuné, Chris va faire preuve d’un désir insurmontable envers la jeune femme et mettre en danger le confort qui l’a fuit depuis de si longues années…

 

Qu’est-ce que ça donne :

match-pont.2

 

C’est très surprenant ! On s’attend à une énième comédie romantique. Mais, pas du tout ! Loin de là même.

Woody Allen nous plonge dans une histoire assez folle où son personnage principal va complètement perdre les pédales et briser toutes ses valeurs. Un homme beau, gentil, poli et modeste qui va devenir un incroyable menteur et un manipulateur hors pair. Face à lui, une jeune femme au sex-appeal non discutable qui nous dévoile une grande fragilité ainsi qu’une naïveté à en couper le souffle.

La première heure du film est intéressante, surtout en terme de mise en scène et de direction d’acteurs. Allen manie la caméra d’une façon particulière en imposant une patte désormais bien reconnaissable. À travers les gestes et les regards des personnages, on devine précisément leurs pensées ainsi que leurs émotions. Cela rend la lecture beaucoup plus fluide et agréable. Néanmoins, si certains éléments sont prévisibles, le récit n’est pas exempt de surprises et de péripéties. Surtout lors de la seconde partie du long-métrage

À savoir que le film a été tourné en Angleterre à cause d’un budget limité ce qui n’a malheureusement pas permis l’idée initiale d’un tournage aux États-Unis.

Les thèmes abordés sont : Le désir, mais aussi l’argent et la chance ! Notamment sur la relation intime et destructrice entre la chance et le désir.

 

match-point-3

 

Pour en revenir aux protagonistes, je trouve les réactions du personnage principal étonnantes, même surprenantes… pour être totalement transparent, je le détestais à la fin du long-métrage. D’ailleurs, l’acteur joue merveilleusement bien. C’est horrible de constater l’évolution de cet homme qui renaît de ses cendres et qui s’autodétruit de nouveau.

Tout en sachant qu’il avait été prévenu au préalable. Lui qui restait modeste et simple quand, lors d’un repas, il choisissait un simple poulet rôti tandis que ses compagnons préféraient manger quelque chose de moins « ennuyeux ». Lui, qui se sentait plus proche de Nola que de n’importe qui dans son entourage, car cette fille manquait de chance. La même chance qui lui filait entre les doigts par le passé. La chance se provoque, la malchance aussi !

Scarlett Johansson est éblouissante, autant par son jeu d’acteur que par sa beauté.

Concernant les dialogues, j’ai trouvé que ceux-ci ne sonnent pas de façon naturelle. Est-ce la version française qui procure cet effet ? Pas sûr. J’ai l’impression que Woody Allen a voulu donner un aspect propre et sobre à ses répliques. Ce n’est pas forcément dérangeant, mais on pourrait se croire dans une pièce de théâtre.

Les musiques d’opéra ajoutent de la mysticité au long-métrage. Pas grand-chose de mal à en retirer, finalement !

 

Mon avis final :

match-point-5

 

J’ai beaucoup aimé “Match Point”. Il ne m’a pas transporté, mais à su me tenir en haleine jusqu’à la fin. Scarlett Johansson est une excellente actrice. Elle joue à merveille. Son alter-ego également.

Un film dramatique qui possède de très bonnes qualités. Une magnifique pseudo comédie-romantique qui se transforme en véritable thriller !

Rédacteur : Florent V.


5 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.