dfa5b4b6-eee5-4c80-9375-87578babd22e

En tant qu’adepte des super-héros de nos grands écrans, je m’attaque aujourd’hui à Shazam!, le petit dernier du DCEU, afin de vous livrer mon ressenti par rapport au renouveau de celui-ci.

Avant tout, mettons les choses au clair. Pour moi, Shazam! n’est pas un film sur un super-héros comique (pas comparable à Deadpool, par exemple) mais une comédie sur un super-héros. Ne vous attendez donc pas à trouver un personnage sombre tel que Superman ou Batman… et les quelques touches de sérieux ne sont pas suffisantes à mon goût pour pouvoir le qualifier comme tel.

 

Synopsis :

Qui n’a jamais rêvé, petit, de devenir un super-héros ? Le jeune Billy Batson, 14 ans, ne fait que voyager de famille d’accueil en famille d’accueil. Et c’est à lui que la chance de devenir Shazam va être offerte.

Mais de quoi est-il capable ? De voler ? D’être doté d’une force surhumaine ? Dans ses péripéties, il découvre rapidement de quoi il est réellement capable, et ne tarde pas (comme tout bon héros) à être confronté au maléfique Docteur Sivana.

 

 

Derrière la caméra, nous avons David F. Sandberg pour son troisième long-métrage (Dans le noir et Annabelle 2). On reconnaît dans certaines scènes sa patte du genre horreur/épouvante, ce qui est appréciable car bien maîtrisé.

Cependant, j’ai trouvé certains décors mal exploités : sans spoiler, nous avons une scène de poursuite entre Shazam et Thaddeus Sivana dans un centre commercial. Alors qu’ils gambadent au travers les dédales de boutiques, l’action se pose dans un magasin de jouets.

À cet instant-là, je me dis : « Chouette ! On va avoir droit à un gag avec les articles du magasin » mais rien… si ce n’est la projection d’une figurine grand format d’un héros DC bien connu.

 

shazam-2

 

Malgré cela, l’humour est assez bien dosé et cela grâce à l’énergie de Zachary Levi (mondialement connu pour la série Chuck mais aussi son apparition dans Thor : Ragnarok. Bon j’avoue, pas ce dernier pour le coup, surtout pour le rôle de Chuck Bartowski). Il incarne et retransmet à la perfection un adolescent dans le corps d’un adulte aux facultés surhumaines. Car oui, il ne faut pas l’oublier mais Shazam est avant tout un jeune garçon, Billy Batson, incarné par Asher Angel. Et laissez-moi vous dire que cet acteur est appelé à devenir un bon, voir très bon acteur. Enfin je l’espère, car il nous a livré une performance très juste sans la moindre fausse note.

Quant au super-méchant, le rôle est tenu par le très bon Mark Strong (Kingsman, Imitation Game… mais aussi Green Lantern dans le rôle de Sinestro. Bon d’accord, le dernier c’était pour la blague). Son jeu d’acteur est intéressant car il incarne tout de même un vilain pas si badass que cela (à première vue) mais réussi à lui donner un certain charisme.

Concernant les autres acteurs, rien à signaler si ce n’est pour Djimon Hounsou. Quoi ? Vous ne connaissez pas ? Mais si, laissez-moi vous montrer, c’est beaucoup plus parlant en image :

 

shazam-4

 

Mais pourquoi l’avoir caster pour le rôle du magicien Shazam ? C’est une question que je me pose encore et dont je n’ai pas la réponse… j’aime beaucoup l’acteur mais je trouve le choix culotté de la part de DC.

 

Petit aparté, depuis le début je vous parle de Shazam mais saviez-vous que les puristes le connaissent sous le pseudonyme de Captain Marvel dans la bande dessinée originale ? Non ? Eh bien maintenant vous le savez !

C’est ce qui a d’ailleurs valu un procès à notre cher DC Comics face à Marvel Comics, qui est aujourd’hui le propriétaire exclusif du nom Captain Marvel (coucou à toi Brie Larson). Voilà, fin de ce court aparté, c’était juste pour l’anecdote surtout quand le film sort quelques semaines après Captain Marvel du MCU.

 

shazam-gif.gif

 

Côté effets spéciaux maintenant. Et bien je suis parfois très impressionné par certaines scènes. Les éclairs sont cool et superbement bien gérés… Mais c’est bon les gars, on a compris que vous maîtrisez cet art, idem pour les ralentis. Ils sont un peu trop nombreux à mon goût, ce qui donne l’impression de vouloir rallonger la durée du film inutilement. On n’en attend pas moins pour un long-métrage de ce genre, même si ce n’est pas parfait à chaque fois.

Les scènes filmées façon amateur sont très bien intégrées au reste des « shoots » plus classiques. Le choix des décors colle parfaitement aux personnages et à l’atmosphère du film. Quant aux musiques, j’en ai retenu une en particulier qui m’a agréablement surpris (je vous laisse découvrir par vous-même). Je m’attendais, honnêtement, à ne retrouver que des morceaux similaires à celle de la bande annonce (un rap de Kendrick Lamar, remixé sur des pas de danse Fortnite) mais ils ont osé utiliser d’autres genres, qui toutefois restent des titres actuels et populaires.

 

shazam-3

 

En définitive, j’ai énormément aimé Shazam! mais comme je vous le disais au début, je suis fan inconditionnel de super-héros et toute la trame autour de cela ! J’aime particulièrement l’univers Marvel et j’ai retrouvé certaines de leurs recettes au travers ce long-métrage frais et pétillant.

J’attends Shazam! 2 avec impatience pour savoir si (à la suite d’une éventuelle réussite) Zachary Levi pourra pleinement exploiter ce que le personnage peut lui offrir. En effet, il pourrait très bien lui coller à la peau comme pour les héros et acteurs du MCU. Le tout dirigé par une direction artistique comme on a pu le voir dans Aquaman, récemment paru au cinéma.

Rédacteur : Roman H.

 

shazam-1

8 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.