la main au collet.jpg

« La main au collet » est un film d’Alfred Hitchcock (Psychose, Les Oiseaux) sorti en 1955. Il est basé sur le roman éponyme de David Dodge.

Il met en scène John Robbie, un ancien cambrioleur à la retraite suspecté lors d’une série de vol de bijoux dans le sud de la France.

Le casting est composé de Cary Grant (La Mort aux trousses), Grace Kelly (Fenêtre sur cour) ou encore de Charles Vanel (Les Thibault). Le long-métrage a reçu l’Oscar de la Meilleure photographie en 1956.

 

Qu’est-ce que ça raconte, concrètement ?

la-main-au-collet-2

 

John Robbie, surnommé « le chat », était un voleur de bijoux de renom, doté d’une agilité sans commune mesure. Fatigué et usé par son dernier séjour en prison, l’homme s’est retiré dans une merveilleuse villa sur la Côte d’Azur, en France. Assagi et donc sevré de ses délits, John se trouve injustement soupçonné après une série de vols importante, reprenant sa méthode à la lettre, qui a lieu sur la « Riviera ».

Alors qu’il tente de glaner des renseignements auprès de ses anciens partenaires de la résistance, il s’avère que très peu de personnes croient réellement en son innocence.

Bien décidé à ne pas porter le chapeau et à enfin profiter de sa retraite, John entre alors en contact avec une société anglaise d’assurance de bijoux de haute valeur afin de tendre un piège à l’imitateur. Toujours sous le viseur de la police, il se retrouve donc à devoir utiliser Mme Stevens, une milliardaire américaine, comme appât. C’est sans compter sur Frances Stevens, l’héritière qui tombe sous son charme.

Entre amour et trahison, « le chat » a du pain sur la planche et risque à tout moment d’être confondu.

 

Et ça donne quoi ?

la-main-ai-collet-1

 

Pas le meilleur Hitchcock, et loin d’être le pire !

« La main au collet » est une drôle d’enquête menée par l’homme le plus à même de connaître les qualités et les faiblesses de son adversaire.

C’est malignement écrit et agréable à suivre. On tente de deviner qui se cache derrière ce nouveau « chat » sans forcément y parvenir. Le long-métrage est également drôle, muni de bonnes répliques et d’un charme méditerranéen sans équivalent.

On peut tout de même regretter le manque de profondeur du scénario ainsi que quelques situations peu crédibles. Certains clichés également, notamment concernant la représentation des personnages selon leur pays d’origine (ici, américains, anglais et français).

Néanmoins, la réalisation est superbe. Les couleurs sont vraiment bien retranscrites à l’écran et l’utilisation de nombreuses scènes à l’extérieur rend le tout beaucoup plus vivant. Les plans aériens sont un réel plus pour le long-métrage. Les costumes ainsi que la majorité des décors sont magnifiques (tous deux nommés aux Oscars). Une nouvelle fois, difficile de juger les scènes de nuit, on constate clairement que celles-ci sont tournées de jour avec un « gênant » filtre par dessus. La technologie de l’époque ne permettait sûrement pas de faire mieux.

Les acteurs sont bons. Cary Grant est l’un des comédiens les plus en vogue des années 50 tandis que Grace Kelly en est déjà à sa troisième collaboration avec le maître du suspense. L’alchimie entre les deux partenaires est excellente et on le ressent tout au long du film.

 

Avis ?

la-main-au-collet-3

 

J’ai passé un bon moment. Certes, l’histoire n’est pas complexe. Ce n’est pas non plus la révélation finale la plus folle que j’ai pu voir, mais il vaut clairement le coup d’œil. Grace Kelly est rayonnante, à l’instar du ciel bleu et ensoleillé de Nice.

Un rayon de soleil qui réchauffe le cœur (j’abuse non?)

Rédacteur : Florent V.


6 commentaires »

  1. La main au collet se laisse regarder c’est du Hitchcock et on se laisse séduire par la belle Grace Kelly mais c’est vrai que Fenêtre sur cour et Le crime était presque parfait doivent être visionnés absolument, c’est du grand art et Grace est magistrale. Bons films ツ .

  2. Même avis : visuellement chouette, mais assez vain dans le propos et une princesse qui joue à domicile. Pas un Hitchcock majeur. Avec Grâce, mieux vaut s’attarder à la Fenêtre sur Cour.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.