14c50757-08ff-45c9-a054-f64f479975e9

Qu’est-ce qu’il est fort ce Tim Burton.

Le « Dumbo » de 2019 rend hommage à son ancêtre tout en recréant une véritable histoire autour du petit éléphant.

Pour ceux qui avaient peur d’avoir affaire à une simple copie, soyez rassurés !

Si vous souhaitez commencer la lecture par un récapitulatif et un avis sans concession du dessin animé de 1941, c’est par ici : Mon avis sur Dumbo (1941 – Disney)

 

Synopsis :

Holt Farrier revient de la guerre avec de malheureuses nouvelles. En proie à rebondir, Il souhaite désormais reprendre son rang au sein du cirque Medicis qui tourne actuellement aux États-Unis. Habile cavalier, l’homme va devoir se reconvertir en dresseur d’éléphants.

En compagnie de ses deux enfants, Milly et Joe, Holt va faire la connaissance de Dumbo, un éléphanteau fraîchement né et doté d’oreilles surdimensionnées. Moqué et mis de côté, le pachyderme va se découvrir un don : celui de voler. Grâce à l’aide de Milly, il apprend à gérer son surprenant talent malgré qu’il soit brusquement séparé de sa mère après son premier numéro.

Alors que l’éléphanteau commence à faire parler de lui, un riche propriétaire d’un cirque New-yorkais décide de l’acquérir par tous les moyens possibles…

 

 

Ce que j’en ai pensé :

J’ai beaucoup aimé ce long-métrage. Il n’est pas exempt de défauts, c’est sur, mais il m’a fait vibrer.

J’ai passé un bon moment dans mon fauteuil face à ce petit bout d’chou qui ne pense qu’à retrouver sa mère. Je vais essayer de vous résumer cela en relevant les points positifs et négatifs du long-métrage.

 

Points positifs :

dumbo-1

 

L’histoire est différente du récit original. Cela n’aurait pas été facile de tenir plus d’une heure avec la matière de base. De ce fait, Disney a gardé l’essence du personnage principal et remodelé un monde autour de lui avec des enjeux sensiblement différents. Et j’ai adhéré !

La musique par Danny Elfman se veut omniprésente et surtout marquante lors des moments importants du récit (avec de jolies envolées lyriques). Celle-ci est importante dans la naissance des émotions.

On ressent la patte de Tim Burton. Les couleurs nuancées et ses décors en extérieurs (on y reviendra) nous plongent dans un univers un peu plus festif qu’en 1941. Tout en gardant une certaine part sombre.

La fin ! En dehors de l’histoire principale qui se clôt de façon spectaculaire, j’ai été agréablement surpris par les dernières minutes du long-métrage qui nous montre « l’après » du voyage de Dumbo. Une vraie belle fin.

Les références au dessin-animé de 1941 sont subtiles et nostalgiques (je développerai ce point plus tard).

Dumbo est parfaitement bien modélisé et fait réellement penser à son design d’époque. Son regard est profond, puissant et expressif ce qui lui donne beaucoup de charme.

 

Points négatifs :

dumbo-4

 

Pour revenir à l’histoire, tout n’est pas parfait. J’ai longtemps eu de gros doutes sur la relation mère-fils entre Jumbo et sa progéniture. Les péripéties sont différentes et ont ressent de trop flagrantes facilités scénaristiques afin de ressouder ce lien à la hâte. Idem, mon air en disait long sur mon aberration lors de la découverte du cirque de « Vandemere »… même si, le personnage incarné par Michael Keaton rattrape bien cette facétie.

Les émotions sont parfois trompeuses. Les envolées de Dumbo sont vibrantes et captivantes. Touchantes même. Mais trop redondantes. Et bien seules malheureusement.

Alors, même s’ils portent la touche de Tim Burton, j’ai eu du mal avec certains effets spéciaux. Notamment ceux en extérieurs (plutôt les fonds verts).

L’inutilité de certains personnages, notamment le petit garçon. Et l’absence de Timothée, la souris qui est l’un des protagonistes majeurs de l’animé. (Oui, il apparaît au début, mais ce n’est clairement pas suffisant) ainsi que des autres éléphants qui sont censés être les premiers à juger l’enfant.

 

En complément :

dumbo-6

 

Si Dumbo vole tardivement dans le dessin animé de 1941, Disney a décidé de ne pas laisser planer le suspense lors de la réalisation de Tim Burton. Très vite, on voit le pachyderme déployer ses « ailes ». Maladroitement puis de plus en plus efficacement.

Aucun animal ne parle à la différence de l’opus original. Les humains sont beaucoup plus présents et se donnent une part importante (voir même majeure) du sauvetage de Dumbo. Les messages sont sensiblement différents et s’adaptent à notre époque. Du Disney tout craché. Quelques chansons originales sont présentes, notamment « Mon tout petit » chanté par un humain (et oui, les animaux ne parlent pas). Et d’autres sont simplement dépourvues de paroles.

Les acteurs sont très bons. La palme pour Danny DeVito (Max Medicis) dont le personnage subit une réelle évolution tout au long du film. Michael Keaton (V.A. Vandemere) interprète un « Walt Disney » 2.0 qui ne possède aucune pitié ni compassion, que ce soit envers les animaux que face à ses congénères. L’argent et la fortune avant tout ! Je n’ai pas particulièrement été impressionné par les rôles de Colin Farrell (Holt Farrier) et Eva Green (Collette Marchant).

 

 

Terminons sur les clins d’œil et références (liste non exhaustive et possibles spoilers pour les nostalgique) :

dumbo-3

 

Dans le générique du début, on aperçoit et entends le fameux train du dessin animé en fond sonore.

Les cigognes sont bien présentes, mais uniquement en tant que symbole, car c’est bien Jumbo qui met au monde son enfant.

Timothée est présent en tout début de long-métrage (quelques secondes à peine).

Le numéro de cirque avec un Dumbo grimé d’un maquillage de clown triste. Première scène puissante du film.

La séquence des éléphants roses est représentée d’une façon assez spéciale et classieuse par le réalisateur. J’ai aimé.

La girouette au-dessus de l’enseigne du cirque (en fin de film) qui représente Dumbo et sa maman.

 

Avis ?

dumbo-5

 

Un beau remake*. Les enfants vont adorer. La nostalgie est présente. Malgré tout, certains défauts viennent ternir le résultat final. Quoi qu’il arrive, j’ai passé un très bon moment ! Et vous ?

*remakeAnalyse : Disney – les remakes « Live-action »

 

Rédacteur : Florent V.


7 commentaires »

  1. bonjour, comment vas tu? je ne l’ai pas vu car même si je suis une grande fan de burton, je ne sais pas vraiment si ce film va me plaire, justement à cause de la foule d’humains… ce que je préfère chez disney, ce sont les métrages avec les animaux. passe un bon dimanche et à bientôt!

    • Merci beaucoup ! Ça va très bien et toi ? Oui, c’est très différent de l’original de ce côté là, maintenant je ne sais pas comment tu pourras le percevoir. J’espère qu’il te plaira tout de même 😊

    • Tu vas être déçu par certaines choses et surpris par d’autres. Toi seul pourra le savoir à la fin de la séance. Ce qui est clair, c’est qu’il fait réagir. Il faut le prendre comme un divertissement familial avant tout, avec une double lecture. Celui que j’attend le plus est le Roi Lion et je serais probablement dans la même confusion que toi avant de le voir 😁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.