59dbca7a-23a3-4d67-b409-6b37533054d6

 

Bande-annonce (possibles spoilers) :

 

Kezako ?

« Mirage » (Durante la Tormenta) est un thriller espagnol réalisé par Oriol Paulo. Le long-métrage est disponible sur la plateforme de streaming Netflix depuis le 22 mars 2019.

D’une durée de 2h09, il nous raconte l’histoire insensée d’une jeune femme qui sauve la vie d’un garçon de 1989. Acte qui a pour conséquence malheureuse de la plonger dans un univers alternatif où sa vie devient fondamentalement différente.

Adriana Ugarte incarne Vera Durán, le personnage principal tandis que Chino Darín se fond dans la peau de l’inspecteur Leyra. On retrouve également le professeur de « La Casa de Papel », Alvaro Morte dans un rôle secondaire.

 

Ça parle de quoi ?

mirage-3

 

Le 9 novembre 1989 corresponds à la chute du mur de Berlin. C’est également la date où un terrible orage va s’abattre sur la ville et la maison de Nico Lasarte. Un garçon passionné de musique qui va tragiquement mourir lors de cette même nuit.

Vingt-cinq ans plus tard, Vera Durán, une mère de famille et épouse épanouie, emménage dans la maison de l’enfant, désormais inoccupée.

Ce 9 novembre 2014, un orage similaire s’empare du ciel. Dans le grenier du logement est entreposée une vieille télévision accompagnée d’un caméscope et de quelques cassettes. Celles-ci révèlent les enregistrements musicaux de Nico, dont le dernier en date avant son décès. Après quelques recherches suite aux informations complémentaires de leur voisin, Vera et David, son mari, apprennent la vérité concernant le garçon.

Dans la nuit, tandis que la famille dort et que l’orage continue de gronder, Vera est réveillée par la télévision cathodique et se retrouve à communiquer avec l’enfant de 1989 à travers l’écran. Consciente de la situation, elle en profite pour immédiatement prévenir son interlocuteur du danger imminent et ainsi changer l’histoire.

Malheureusement, à son réveil, la jeune femme va comprendre que cette bonne intention a provoqué des répercussions improbables sur sa propre vieSa fille a disparu, son mari ne la reconnaît plus…

Seule et désorientée, Vera se tourne alors vers l’inspecteur Leyra afin de comprendre ce qui se passe !

 

Ça donne quoi ?

mirage-2

 

Un OVNI ! Comment Netflix peut-il dénicher ce genre de film ?

Déjà l’année dernière, j’avais beaucoup aimé le long-métrage nommé « L’avertissement » (que je vous conseille au passage). Ici, toujours chez nos amis Espagnols, la firme américaine nous met à l’affiche « Mirage » ou en version originale : « Durante la Tormenta ». Ce thriller de science-fiction nous plonge à travers une folle histoire dont la base est liée à une rupture du continuum de l’espace-temps.

Le point négatif étant lié aux effets spéciaux qui sont assez moches. Vraiment pas à la hauteur de notre époque. Heureusement que ceux-ci ne sont pas nombreux.

Sinon, l’histoire est totalement alambiquée avec des ressorts scénaristiques plus ou moins prévisibles (la plupart du temps, non). Cela part dans tous les sens et pourtant, c’est une réelle réussite, car on ne s’y perd pas et le récit reste crédible.

La musique paraît trop présente en début de film. Puis, elle devient indispensable par la suite et se révèle être une clé essentielle à la naissance des émotions portées par l’histoire. J’ai eu le souffle coupé lors de certaines révélations. La tension est extrêmement bien mise en scène. Les deux heures sont passées tellement vite que j’aurais pu en redemander. Une très belle expérience !

Comme pour « La Casa de Papel », j’ai été impressionné par la mise en scène et la gestion quasi parfaite de la profondeur des champs ainsi qu’une photographie globalement impeccable.

Pour terminer, la version française est d’une qualité exceptionnelle !!!

 

Avis ?

mirage-1

 

Cela fait un long moment que je n’avais pas été happé à ce point par un film. Si la maîtrise des effets spéciaux est à revoir, il n’y a rien de négatif à dire sur le reste de « Mirage ». L’histoire est captivante, les péripéties sont surprenantes et, je suis désolé, il surclasse clairement certaines productions américaines récentes de la plateforme.

 

Petite anecdote pour terminer :

Dans le film, l’horloge de l’école a été touchée par la foudre à la même heure que l’horloge de l’hôtel de ville de Hill Valley dans « Retour vers le Futur », soit à 10:04 !


4 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.