e854614c-6322-42bd-b45a-ee797b3e8533

Mads Mikkelsen fait l’actualité du grand écran en ce début d’année. En compagnie de « Arctic » (sortie cinéma le 6 février 2019),  il nous livre une performance de haut vol dans « Polar » ! Un « John Wick – Like » ? Même si le personnage possède quelques similitudes avec le rôle de Keanu Reeves, le tout reste assez différent.

 

Synopsis:

 

« Damoclès«  est une entreprise spécialisée dans le meurtre à travers les quatre coins du monde. Chaque agent spécialisé cotise pour une pension qui lui sera versée le jour de sa retraite, à l’âge de 50 ans. En grand déficit, Mr Blut, gérant de l’agence, décide alors d’assassiner chacun de ses hommes proches de la date fatidique. En effet, une clause du contrat de « travail » signé indique que la pension restera dans les caisses de l’entreprise si l’agent en question décède avant son cinquantième anniversaire.

Le chef d’entreprise envoie donc son armée d’élite, composé de jeunes tueurs talentueux, s’occuper d’eux et plus particulièrement du coriace « Black Kaiser ». Malheureusement pour eux, Duncan Vizla voit ses années de repos ailleurs qu’entre quatre planches.

Commence donc une traque haute en couleur alors que l’homme semble rattrapé par ses pires cauchemars et se prend d’affection pour une voisine solitaire et fragile.

 

 

Quel film !

J’ai adoré « Polar ». Netflix nous démontre qu’il est prêt à investir qualitativement dans l’art cinématographique après avoir prouvé sa compétence dans la création de séries originales.

Ce long-métrage est complètement dingue. Sous ses multiples facéties et personnages hauts en couleur se cachent une noirceur terrible et un scénario à couper le souffle.

Drôle, fun, gore, touchant et même interloquant, « Polar » trompe le spectateur en dissimulant des indices subtils qui font éclater une sombre vérité au meilleur des moments.

 

Scénario et mise en scène

 

polar3.jpg

 

Le scénario est à double lecture. La première étant là afin de nous présenter une société et un homme se battre afin de sauvegarder un bon apport pécuniaire. En parallèle, Duncan se montre compatissant, « humain » et apporte son soutien moral à sa jeune voisine victime d’un drame familial lors de son enfance.

L’histoire principale est agréable à suivre, même si elle reste très basique et avec un air de déjà vu. Constamment bercée par une mise en scène dynamique, des cassages de rythme violent ainsi que de mélodies enivrantes. Le jour et la nuit avec l’émotion portée par Camille qui se confie douloureusement à Duncan à travers une ambiance froide et mélancolique. Un rythme alors lent et renforçant la sensation de mystère.

J’ai été porté par le final qui m’a réellement coupé le souffle. J’ai ressenti de la satisfaction par rapport à une décision lourde de sens. Parfait.

 

Distribution

 

polar2

 

Le casting est de bonne qualité.

Le grand « méchant » de l’histoire est complètement cliché, tout comme sa bande de jeunes tueurs (un melting-pot de couleurs et de caractères bien distincts). Néanmoins, ceux-ci sont convaincants. Mention très bien à « Vivian » interprétée par une Katheryn Winnick froide et envoûtante.

Mads Mikkelsen porte un personnage fort et sensible à la fois. Il reste cependant proche d’un « John Wick » dans son caractère même s’il possède des failles différentes. L’homme ne semble pas attiré par l’argent et se contente d’effectuer des dons pour des œuvres qui lui sont chères. Fébrile, mais surtout sauvage quand on s’en prend injustement à sa personne. Touchant et maladroit quand il rencontre Camille (Vanessa Hudgens).

La jeune femme est clairement brisée et ne semble plus avoir de but dans la vie. La compagnie de son mystérieux voisin lui donne du baume au cœur même s’il ne fait pas bon vivre près d’un assassin.

 

Mon avis global

 

_MG_0483.CR2

 

Bref, j’ai beaucoup aimé ce film. Malgré quelques faiblesses, il m’a fait rire et m’a ému. Par-dessus une épaisse couche de fantaisie se cache une noirceur absolue. C’est en grattant que l’on apprécie la beauté de l’une des œuvres fondatrices de l’univers cinématographique de Netflix.


8 commentaires »

  1. Moins emballé que toi sur ce film qui lorgne sur John Wick et qui ne m’a absolument pas ému (personnages trop superficiels), en dépit de la prestation de Mads Mikkelsen, toujours impeccable. 😉

    • J’ai surtout apprécié la seconde lecture du scénario. C’est vrai que les personnages (les jeunes et le chef) sont vraiment superficiels ^^ Mais sinon j’ai beaucoup aimé ce film. Espérons que la suite (s’il y a) soit meilleure 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.