img_2136

Aucun Homme ni Dieu

Réalisateur : Jeremy Saulnier

Acteurs :
Jeffrey Wright
 (Russell Core), Alexander Skarsgard (Vernon Sloane), Riley Keough (Medora Sloane)

Nationalité : Etats-Unis

Sortie : 2018

Durée : 2h05

Genre : Thriller

Synopsis :

Dans le fin fond de l’Alaska sauvage, plusieurs enfants disparaissent. Une mère de famille engage un écrivain spécialiste des loups, Russell Core, pour qu’il retrouve son petit garçon.

Mais il constate que la population est très hostile à sa présence et à son investigation… La situation s’envenime lorsque le père du disparu, un soldat revenu d’Irak, se mêle à son enquête.

(Source : Wikipédia )

 

 

Mon avis en 150 mots (environ)

 

Nous avons ici affaire à un film assez lent. Un thriller bien mené qui nous laisse malheureusement un amer goût d’inachevé. Si Jeremy Saulnier souhaite nous laisser une part libre d’imagination, le film manque cruellement d’éléments importants pour une réelle compréhension de l’histoire.

J’ai adoré contempler les paysages d’Alaska bercés par une belle composition musicale.

Le personnage de Vernon Sloane est extrêmement intéressant par rapport à la carrure et le charisme qu’il impose ainsi que par la volonté qu’il met en œuvre afin d’accéder à son but. Le peu de scènes d’actions est bien mis en scènes même si l’on peut s’interroger sur leurs réelles utilités.

Il est vrai que le thriller nous tient en haleine jusqu’aux dernières minutes du long-métrage. C’est assez philosophique et original et malgré ses deux heures de pellicules, je ne me suis pas ennuyé. Reste juste à donner un sens à tout cela pour ne pas avoir la sensation d’avoir perdu son temps.

Une belle toile encore un peu floue !


2 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.