c2e4c6db-b763-4f36-aa22-dc5bb958122f

 

Date de sortie : 19 septembre 2018

Réalisateur : Jacques Audiard

Casting : John C.Reilly (Eli Sisters), Joaquin Phoenix (Charlie Sisters), Jake Gyllenhaal (John Morris), Riz Ahmed (Hermann Kermit Warm)…

Pays : France et États-Unis

Genre : Western

Durée : 121 minutes

 

Synopsis :

Oregon – 1851, les deux frères Sisters sont à la recherche de Warm, un chimiste qui aurait élaboré une formule chimique innovante et cruciale dans la recherche d’or. Pour les aider, ils ont engagé John Morris, un détective qui a pour mission de gagner sa confiance et de le piéger.

 

 

 

Ce long-métrage est réalisé par Jacques Audiard, d’après le roman éponyme de Patrick DeWitt dont les droits ont été achetés par John C.Reilly (L’un des acteurs principaux).

Il met en scènes deux frères, Eli et Charlie Sisters, qui travaillent pour le compte du Commodore d’Oregon.

 

La première scène du film est incroyable. La nuit tombée, sous un ciel profondément noir, nos deux protagonistes attaquent une maison dans un calme absolu. L’unique son de leurs voix, de leurs pas et l’invraisemblable réalisme des coups de feu percent le silence. À l’écran, seules les flammes et les étincelles des armes brisent l’obscurité.

 

Charlie Sisters (Joaquin Phœnix) est le cadet de la fratrie. Un mercenaire sanguin, peu cultivé, mais extrêmement malin. Doué pour le maniement des armes, charmeur et taquin, il pêche néanmoins dans sa capacité à gâcher les soirées des saloons de la région, fréquemment bourré comme un coin.

De son côté, Eli (John C.Reilly) est un homme plus posé. Cultivé et intelligent, il est aussi doué que Charlie dans les affrontements par balle. C’est ce qui fait clairement la force du duo. Il est également un véritable comique de situation, notamment avec les objets que sont une brosse à dents et les « water-closets ». L’homme est destiné à ranger les armes à l’avenir, mais ne cesse de suivre et de vouloir protéger son petit frère.

Ensemble, ils parcourent le pays, passant de l’Oregon à Jackson Ville, de Mayfield à San Francisco… dans le simple but de retrouver Hermann Kermit Warm (Riz Ahmed), un chimiste qui se fait passer pour un chercheur d’or.

Pour cela, ils demandent de l’aide à John Morris (Jake Gyllenhaal), un détective expert dans le maniement des mots et des colts, afin de l’intercepter. L’homme, de nature sympathique (peu causant, mais sociable), gagne la confiance de sa proie en l’emmenant à Jackson Ville.

Le hic, c’est que Warm se sait recherché. Après avoir découvert la supercherie, il explique son plan à Morris. Le scientifique confie avoir mis au point la formule sans même l’avoir testé, mais tente de le convaincre sur l’élaboration de son projet d’un monde meilleur.

Est-ce que son discours pacifiste va changer la donne ? Existe-t-il vraiment une formule permettant de trouver l’or sans effectuer le moindre effort ? Qu’adviendra-t-il des frères Sisters s’ils n’accomplissent pas leur mission ?

 

freres-sisters-1

 

Nous avons ici un western comme on les aime.

La bande originale se veut adaptée à chaque séquence. Un soin particulier a été apporté aux bruitages et la version française est excellente.

Audiard alterne entre vues panoramiques et plans serrés afin de montrer au mieux les émotions des acteurs.

 

Certaines scènes sont impressionnantes dans leur mise en scène. Je pense notamment à celle qui montre une bourse remplie de bijoux claquer sur la chair d’un cheval avec seulement le bruit du tintement des objets précieux et les battements de cœur de l’animal.

 

En général, les actions et séquences qui se déroulent de nuit sont fabuleuses grâce à leurs jolis jeux de lumière.

Concernant l’histoire, celle-ci est prenante et même surprenante. Il est impossible d’anticiper ce qui va se passer. Quelques regards de personnages sont trompeurs. Certains moments sont drôles, d’autres sont tristes. Et s’il manque un poil d’action, les dialogues sont d’une grande qualité.

Les décors sont variés. Nos protagonistes voguent d’hôtel en hôtel, plus ou moins miteux. La sécheresse alterne avec des torrents de pluie et une faune dangereuse. Ils rencontrent même un village au nom d’un curieux personnage. Et que dire de San Francisco, ville dans laquelle une fracture a lieu entre les deux frères.

Le casting est parfait. Bien sûr, John C.Reilly est présent en tant que coproducteur et incarne son personnage à merveille. Jack Gyllenhaal est toujours très bon, comme à son habitude et Riz Ahmed montre une palette différente de ce qu’on connaît de lui. Mais c’est Joaquin Phœnix qui crève littéralement l’écran. Il joue un personnage dur et drôle à la fois, mature puis immature (voir enfantin). Naïf, mais volontaire. Des traits de jeux totalement différents, le tout rassemblé dans le même corps. Excellent !

 

freres-sisters-2

 

Bon, globalement j’ai été emballé. L’histoire est prenante et tient la route. La mise en scène est bonne et les acteurs sont géniaux. Que demander de plus ? Peut-être de l’action. Un film plus intellectuel qu’il ne le laisse penser.


7 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.