41bad592-6053-4213-8451-f432075a3226

Fight Club est un film qui vous demandera de l’attention et plusieurs lectures.

On ne le regarde pas de la même façon lors du premier et du second visionnage.

L’un des intérêts de ce film concerne la fin qui est géniale et qui rend l’aventure tellement plus riche !

 

(L’une des scènes du film)

David Fincher est un excellent réalisateur. Un perfectionniste maître dans l’art de mettre en place du suspense et de la tromperie. Il dirige ici deux talents hors normes. Edward Norton et Brad Pitt, tout deux experts dans la capacité à incarner à la perfection un personnage radicalement différent lors de chaque film. Pouvant jouer n’importe quoi à n’importe quel moment. Quel plaisir de les voir face à face.

 

fc1

 

L’HISTOIRE

Ici, le personnage principal ne porte pas de nom. C’est un technicien qui travaille pour une grande marque automobile et qui est chargé d’expertiser les rappels de voiture. L’homme semble physiquement atteint par une insomnie chronique et incapable de dormir à sa convenance.

Jusqu’au jour où, sur le conseil de son médecin, il va s’inscrire à un groupe de soutien pour personnes atteintes par un cancer des testicules. Il y rencontrera Bob, un malade, et se reposera sur ses “gros” seins afin de verser des larmes et se sentir enfin en vie. À travers le malheur des autres, le narrateur acquiert de la sérénité, médite et retrouve le sommeil.

Puis il va rencontrer Marla Singer… Une jeune femme qu’il croise lors de ses différents groupes de soutien et qu’il soupçonne d’être là uniquement par intérêt, tout comme lui. Dérangé par sa présence, l’homme va attirer son attention et lui imposer la répartition des différentes séances de la semaine afin qu’ils ne se croisent plus.

Alors qu’il traverse le pays dans le cadre de son travail, le narrateur va faire la connaissance de Tyler Durden lors d’un trajet aérien. Un vendeur de savon avec qui il échange quelques mots.

Quand il débarque de ce même vol, il s’aperçoit que sa valise a malencontreusement été détruite et découvre peu de temps après son appartement rongé par un incendie. Sans réelle solution, l’homme décide de contacter Tyler afin de lui demander de l’aide. Après une discussion enflammée dans un bar, ce dernier l’incite à lui demander de le loger provisoirement. Seule condition, qu’il le frappe de toutes ses forces. Après une courte hésitation, le narrateur accepte et ils se livrent tous deux à un combat de poings en pleine rue. Une révélation pour lui.

La soirée se termine donc chez le vendeur de savon qui possède une bâtisse totalement dépravée et où, malgré toute attente, le narrateur se sent immédiatement à l’aise. On en apprend un peu plus sur la vie de Tyler et les deux hommes continuent régulièrement de se battre. En général, tous les samedis alors que la semaine ils vivent à l’image d’un couple modèle.

Finalement, après avoir constaté un engouement de certaines autres personnes lors de leurs combats hebdomadaires, ils décident de créer ensemble le “Fight Club” !

Le club grandira tandis que Tyler aura des projets bien plus ambitieux et sombre pour ses membres. En parallèle, Marla refera son apparition dans la vie du narrateur. Comment cela va-t-il finir? Le narrateur pourra-t-il reprendre le contrôle de la situation?

 

fc3

 

LA RÉALISATION

Ce film est génial. Extrêmement critiqué, il est devenu culte suite à son succès commercial porté par le duo Norton-Pitt.

David Fincher nous offre une œuvre controversée qui ne laisse personne indifférent.

D’un point de vue de la réalisation, nous avons ici un long-métrage bourré de clin d’oeil ainsi que de référence à l’histoire elle-même et à la société de consommation.

Ne serait-ce qu’entre le narrateur et Tyler : Avant d’être introduit dans l’histoire, Tyler Durden apparaît à plusieurs reprises à l’écran sous forme d’images avec un effet subliminal. À l’instar des photos pornographiques qu’il s’amuse à insérer dans les films familiaux quand il opère son métier de projectionniste à mi-temps. On pourra également l’entrevoir dans une publicité pour un hôtel où il officie également en tant qu’employé.

Seconde chose, le physique du narrateur se dégrade sévèrement au court du long-métrage tandis que celui de Tyler se magnifie. D’ailleurs, il a été demandé à Edward Norton de se priver de nourriture tandis que Brad Pitt devait s’atteler aux séances de bronzage et de musculation.

Autre référence ? Un film qui critique la société de consommation et qui en intègre à la louche dans son long-métrage, c’est génial. Il y a tellement de choses à dire sur ce film…

Dès le début du long-métrage, le réalisateur utilise une voix off afin d’expliquer les émotions du personnage principal. Le narrateur étant donc Edward Norton qui prend soin de parler avec un ton le plus monocorde et inintéressant possible.

Pour terminer, lors de certaines situations, Fincher fait comprendre au spectateur comment se sont déroulés certains faits via des schémas en trois dimensions. Je pense notamment au processus de mise à feu de l’incendie qui a eu lieu dans l’appartement du narrateur. On pourra retrouver ce genre de séquence dans l’un de ses films suivant : “Panic Room”.

 

fc4

 

LES PERSONNAGES

Le personnage d’Edward Norton est un homme extrêmement fatigué qui en a sa claque de la vie. Il obéit et subit sans rechigner toutes les tâches qui lui sont imposées par son patron. Son appartement ressemble davantage à un rayon IKEA qu’à un environnement personnel. Il possède un jugement tranché sur la société et ne porte aucun espoir sur l’avenir.

Tyler (le personnage de Brad Pitt) est son parfait opposé. Un être anticonformiste et anarchiste qui passe son temps à vouloir choquer les gens et briser les règles. Il est fringant, musclé, charmant et incite le narrateur à se lâcher à travers des combats clandestins de rue. Il vit dans un taudis et n’a aucune gêne ni aucune éducation. Malgré tout, les deux hommes possèdent de nombreux points communs

De son côté, Marla (Helena Bonham Carter) est dépeinte comme une tumeur pour le narrateur. Une femme qui l’irrite au plus haut point. Elle fume sans arrêt et laisse ses frêles jambes guider son chemin, cherchant la mort sans toutefois la trouver. Dépressive et suicidaire, l’alter ego de “Cornelius”? (oui, le narrateur aime se donner de faux prénoms).

On pourra également apercevoir le jeune Jared Leto, complètement décoloré, donner la réplique à nos deux antagonistes.

 

LE MOT DE LA FIN

Fight Club est une tuerie. Il n’est pas exempt de défaut, mais il est bourré de qualités.

Bref, des plans et des séquences à décoller des rétines. Une bande sonore magnifique, des acteurs de folie, un scénario qui retourne le cerveau. Vous n’en ressortirez pas indemne !

Il est évident que je donnerais une suite à cette critique tellement il me semble important de rentrer dans certains détails sans avoir peur de dévoiler l’intrigue.

 

fc2 Tu tiens réellement à cliquer sur mon doigt ? Ben, vas-y ! Tente ta chance…

 

Quelques répliques cultes :

“La première règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club.

La seconde règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club.

Troisième règle du Fight Club : quelqu’un crie stop, quelqu’un s’écroule ou n’en peut plus, le combat est terminé.

Quatrième règle : seulement deux hommes par combat.

Cinquième règle : un seul combat à la fois, messieurs.

Sixième règle : pas de chemise, ni de chaussures.

Septième règle : les combats continueront aussi longtemps que nécessaire.

Et huitième et dernière règle : si c’est votre première soirée au Fight Club, vous devez vous battre.”

 

Quand on souffre d’insomnies, on n’est jamais vraiment endormi et on n’est jamais vraiment éveillé.

Cette gonzesse, Marla Singer, n’avait pas de cancer des testicules. C’était une menteuse.

Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe, pour tout le monde, à zéro.

J’ai envie de tirer une balle entre les deux yeux de chaque panda qui refuse de baiser pour sauver son espèce.

« Mon dieu ! On ne m’avait plus baisée comme ça depuis l’école primaire. »


4 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.