14d221ae-070c-42af-9860-234f69facf8e

Disponible : Mon avis sur la saison 1

Disponible : Mon focus sur l’épisode 1 de la saison 2

Synopsis :

La famille Baker intente un procès contre le lycée de Liberty suite au suicide de leur fille Hannah. Selon eux, ils seraient en grande partie responsables du décès de celle-ci en omettant ses signaux de détresse et en ne prenant aucune mesure contre le harcèlement scolaire. Les cassettes audio n’ont pas été mises à disposition du grand public et n’interviennent pas comme pièces à conviction lors des audiences. Du côté des élèves, Clay Jensen est maintenant en couple avec Skye et tente d’oublier Hannah. Justin Foley a disparu de la circulation tandis que Bryce Walker est toujours en liberté malgré qu’il a avoué à Clay le viol de la jeune étudiante décédée. Alex, de son côté, a perdu une partie de sa mémoire et de ses capacités physique suite à sa tentative de suicide. Il reprend le cours de sa vie en compagnie de son amie Jessica, elle toujours bouleversée par l’abus sexuel dont elle fut la victime par le passé. En parallèle, Tyler, photographe de l’école, se lie d’amitié avec Cyrus. Un nouveau camarade de classe qui s’avère être quelque peu antisystème.

13rw1

Avis : La saison 2 de « 13 reasons why » est bonne… mais un poil décevante.

Centrée sur le procès des Baker face au Lycée Liberty, des vérités vont être dévoilées au grand jour, ainsi que de très nombreux secrets.

De nouveau à l’œuvre, les scénaristes de « 13 reasons why » n’ont pas chômé et ont, malheureusement, dû être fortement refroidis par l’opposition de certaines associations suite aux événements et polémiques de la première saison.

Si Hannah réapparaît sous la forme d’un spectre pour Clay, cette fois-ci il n’y a pas de narrateur ou de personnage fondamentalement principal. Chacun à leur tour, les responsables du décès de la jeune fille se retrouvent à la barre. Tout le suspense étant lié à une potentielle condamnation de Bryce Walker pour viol sur un bon nombre d’étudiantes. Dans cette suite, les parents sont également à l’honneur. Beaucoup plus que par le passé. Certains protecteurs et d’autres accusateurs.

Les élèves sont écorchés. De Clay en passant par Justin, Alex ou encore Jessica… aucun d’entre eux n’a livré toutes ses vérités et certaines révélations produiront l’effet d’un tremblement de terre pour quelques protagonistes.

Mais là où le bât blesse, c’est dans la construction narrative qui, comme lors de la première saison, monte crescendo sans pour autant donner une finalité aussi forte que par le passé. Il y a une scène choquante, une seule. Oui, elle est extrême et peut mettre mal à l’aise, mais si vous avez vu les 13 premiers épisodes de la série, vous avez déjà eu affaire à des séquences bien plus dures.

Idem, on sent un sentiment de révolte prendre de l’ampleur chez certains personnages jusqu’à une issue que l’on imagine assez tôt irrémédiable dans le récit.

13 Reasons Why

Grossièrement, si l’histoire fonctionne via de constants contre-pieds et retournement de situation, la ligne rouge est assez facilement décelableAu fur et à mesure de l’histoire, on a l’impression que l’on cherche à remplir les trous d’air avec des événements tous plus ou moins intéressants qui changent parfois notre opinion sur tel ou tel personnage. Dans la construction de certains épisodes, c’est même assumé. Ils vont chercher à nous donner de l’empathie pour certains élèves pour mieux les détruire par la suite. Intelligent, mais démonstratif d’un réel manque d’idée par moment.

Malgré tout, on s’attache à certains protagonistes. Encore une fois, les meilleurs d’entre eux sont Clay et Justin. Incarnés par de sacrés acteurs mine de rien. Surtout le premier cité.

La mise en scène est similaire à la première saison. Les seules différences sont liées au(x) narrateur(s). Chaque épisode est décomposé en journée où l’un (ou plusieurs) des personnages est censé se présenter au procès. Celui-ci devient donc narrateur de l’épisode en question. La durée me semble également plus longue que par le passé, sans impact négatif. Une nouvelle fois, une tendance à utiliser un filtre sépia pour les nombreux flashbacks. La bande originale n’a pas réellement changé, toujours dans la même veine que lors de la première saison.

De nouveaux personnages aussi. Comme je l’ai dit, certains parents accompagnés de nouveaux élèves qui ont leur importance dans pour l’histoire et les péripéties.

13rw4

Alors oui, je conseille cette saison à ceux qui l’attendaient avec impatience tout en vous conseillant de ne pas imaginer d’issue aussi forte que par le passé sous peine d’être déçu. On est clairement dans une transition et la saison 3 risque d’être palpitante.

Pour ceux qui veulent commencer la série : allez-y, mais sachez que la première saison ne vous laissera pas indemne et pourra vous choquer.


2 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.