97c5d87f-cb2c-47e8-93b3-c24db141e793

 

Produit par Ridley Scott et Frank Spotnitz
Avec Alexa Davalos, Rupert Evans, Luke Kleintank
2 saisons de 10 épisodes chacune (1h)
Amazon Vidéo
Pays : États-Unis


Série dite Uchronique (réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé)
Adaptation du roman de Philip K. Dick (1962 – Le Maître du haut château)

Contexte :
1962 – Les États-Unis sont découpés en trois zones.
À l’est, la zone la plus large est possédée par les Nazis (Le Grand Reich Nazi / New-York).
À l’ouest, une zone beaucoup plus fine possédée par les Japonais (Les États du Pacifique Japonais / San Francisco)
Seule la zone des rocheuses n’est pas occupée officiellement. C’est la zone neutre (Canon City).
Une bombe H a été lâchée sur la défunte capitale des USA (Washington D.C.) lorsque celle-ci capitula face à l’Allemagne.

L’histoire est basée à New-York en 1962, on suit les actions d’un jeune homme de 27 ans du nom de Joe Blake. Il souhaite entrer dans la résistance afin d’aider son pays à reprendre son indépendance. Son rôle est de conduire un camion chargé d’une mystérieuse marchandise en zone neutre. Dans le même temps, de l’autre côté du pays, Juliana Crain se voit confier par sa sœur la bobine d’un étrange film appelé “The Grasshopper Lies Heavy” (le poids de la sauterelle). Elle prend la responsabilité de mener ce bien à Canon City en zone neutre également. Laissant derrière elle son petit-ami Frank Frink, ouvrier d’une usine de diamant qui essaye de cacher ses origines Juives.
À travers les médias, on s’aperçoit que le Führer semble affaibli physiquement. Cette nouvelle ne rassure guère les Japonais qui craignent que le potentiel successeur Allemand tente de rompre l’accord de coalition et décide de les envahir.
Suite au départ précipité de Joe, le chef de la résistance de New-York est arrêté et torturé par John Smith, un SS-Obergruppenfürher.

 



Quand une aussi forte et choquante partie de notre histoire est choisie pour contexte d’une fiction, on ne peut qu’être attentif.
Celle-ci est traitée avec un angle particulier. Les Américains ne sont pas les héros de la guerre. Ils ont subi une cuisante défaite qui change singulièrement la face du monde à l’époque où l’action de la série se déroule.

 

tmithc1



La réalisation est très propre sans réellement prendre de risque. Très peu d’effets spéciaux, malheureusement les quelques fonds verts sont grossiers (je pense surtout au tout début).
Les plans sont bons et crédibles, intéressants.
L’atmosphère est clairement sombre. Couleurs ternes, faible luminosité. Environnement d’époque. Un mélange d’une Amérique des années 60 combinée à une propagande Nazi ou Japonaise.
Les musiques sont sobres, mais percutantes quand il le faut.
La liberté n’est plus d’actualité. Beaucoup de contrôles d’identité sont effectués et il existe clairement une chasse à la résistance.


Certaines scènes sont choquantes. Par exemple, Joe Black crève un pneu de son véhicule et est aidé par un soldat nazi (qui a l’air américain et d’avoir servi pour son pays par le passé). On constate des sortes de flocons de neige grisâtre virevolter dans l’air avant de finalement comprendre que ça n’en est pas…
Idem lors d’une arrestation, on voit des résistants alignés côte à côte, à genoux et les mains sur la tête, pris en joug par des soldats. La caméra bascule vers le SS-Obergruppenfürher tout en entendant des coups de feu successifs.


On entend également parler d’un certain « Homme du haut château » sans avoir plus de détail. Tout ce que l’on sait, c’est qu’il ferait partie de la résistance.


Sans oublier un rebondissement totalement inattendu en fin d’épisode. De quoi aguicher la curiosité du spectateur.

 

tmithc2



Avis : Bon et immersif
Potentiel : À suivre

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.