cc317143-7533-4d0d-95f5-0329b5b3b7d3

Léna est en quête de réponse. Son mari est mourant et semble être le seul rescapé de diverses excursions dans une zone baptisée « Le Miroitement ». Afin d’aider son être cher, elle participe au sein d’une unité réduite de scientifique à une dernière expédition au cœur de l’étrange phénomène. Elle devra être forte psychologiquement face au monde qu’elle affrontera.

 

Avis : Mitigé

 

Annihilation c’est le genre de film où tu sais que tu vas devoir te concentrer. Le genre de film où tu sens une atmosphère te porter et avec laquelle tu imagines t’envoler. Ce genre de film qui finalement te déçoit, profondément.

Au début, le film est intéressant. Intrigant. Puis j’ai cru que ça allait tourner au Nanardesque avant de finalement se reprendre sans pour autant ôter un sentiment de frustration et même de déception.

Il ne fallait pas s’attendre à un miracle. De base, le film était prévu pour être diffusé en salle et se retrouve au dernier moment sur Netflix. Paramount ayant décidé de lui vendre l’exclusivité.

Techniquement, c’est plutôt beau. Les effets de lumières sont spéciaux, mais on se fond assez bien dans l’univers et l’ambiance proposés. C’est propre, lisse… Superficiel surtout. Le thème musical est correct. De belles mélodies comme lorsqu’un guitariste effectue ses gammes près d’un feu de camp. D’autres biens plus métallique et électronique du plus bel effet.

 

 

Comme je l’ai dit, l’histoire est frustrante, car on en ressort avec de l’incompréhension. Le problème c’est qu’il ne donne pas envie de s’y replonger comme peut le faire un « Interstellar » ou un « Inception ».

L’univers créé est fantastique, mais peu crédible. Par contre, le message passé est génial. Le fait de voir les formes de vie modifiées donne une force au scénario. On tombe même un peu dans l’horreur au milieu du long-métrage. Du gore, mais à petite dose. Rien de bien méchant. Votre cœur en sortira indemne.

Concernant les acteurs sont … comment dire… quelle galère. Des personnages peu construits, pas de charisme. Certains d’entre eux ne servent à rien. Dur… Les doublages ne sont pas fameux non plus.

 

Il faut voir Annihilation. Techniquement c’est maîtrisé et l’histoire, même si elle reste frustrante, est prenante. Par contre, non, ce n’est pas le chef d’œuvre vendu par Netflix et les médias. S’il a été déprogrammé des salles de cinéma, ce n’est pas pour rien.


5 commentaires »

  1. Et au niveau de l’histoire et des multiples sens et lectures dont la blogosphère cinéphile regorge, t’en penses quoi toi ? Parce que j’ai tout lu, d’une métaphore du deuil, de la dépression, de la culpabilité voire du pardon face à l’adultère (oui, y’en a qui en font le point central du film) à la vision du couple en tant qu’entité unique, sans parler de la fable écologique ou du délire perso du réalisateur qui laisse un peu trop libre de penser ce qu’on en veut, j’ai absolument TOUT vu passer sur ce film… Et toutes ces explications m’ont semblé tirées par les cheveux.

    Un mois après, j’ai toujours rien compris, comme si j’étais tombée dans une faille spatio~temporelle pendant une heure et demie.

    • C’est l’un des rares films sur lequel je ne me suis pas penché après l’avoir regardé. Je n’ai pas trop suivi ce qui a été écrit dessus et à vrai dire, il m’est déjà bien sorti de la tête 😁 S’il y a bien une théorie qui est intéressante, c’est celle de la mutation génétique et écologique sans creuser plus que cela. Je préfère me prendre la tête sur un bon Interstellar 😉

      • J’en ai fait une critique où j’explique qu’il faut bien se concentrer et éviter d’être perturbé par son environnement car il est très difficile à digérer dans le cas contraire. Et si cela ne suffisait pas, il y a quelques longueurs. Mais il vaut vraiment le coup ! Sans mentir, j’en parlais encore quelques jours après l’avoir vu 😊

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.