img_0659

Auteur : Thibault Legrand

 

Bonjour à toutes et à tous, je me présente je suis Thibault, musicien mais également cinéphile, je vais vous présenter aujourd’hui un film qui me tient à coeur puisqu’il associe ces deux arts… Whiplash !

 

Whiplash est un film de Damien Chazelle sortit en 2014. L’action se déroule principalement à New York, dans le conservatoire Scheffer. Nous suivons Andrew « Neiman » (Miles Teller), jeune batteur talentueux et déterminé qui n’a qu’un seul but dans la vie, faire partit des plus grands. Pour lui, cela signifie qu’il doit rejoindre le Studio Band, groupe de jazz sélect sous la baguette de l’implacable Terrence Fletcher campé ici par l’excellent J.K Simmons.

Pour vous raconter un peu l’histoire, sans trop rentrer dans les détails, je vais essayer d’être bref et concis.

La rencontre entre nos deux protagonistes principaux se fait au détour d’un couloir du « meilleur » conservatoire du pays. Fletcher est attiré par le son retentissant et résonnant de la caisse claire, des cymbales et de la grosse caisse en rythme sur un swing doublé (on en reparle un peu plus tard d’ailleurs). Peu de temps après, voilà le jeune homme propulsé au rang de remplaçant dans le groupe tant convoité, une chance pour lui qui peut donc s’essayer au morceau à l’ordre du jour… Whiplash. C’est à ce moment-là que le rêve se transformera peu à peu en cauchemar pour Nieman. En effet, Fletcher et exigeant, tellement qu’il n’hésite pas à mettre à l’épreuve le moindre de ses musiciens avec des méthodes relativement borderless. Pressions, humiliations, tortures psychologiques deviennent le quotidien de notre héros qui doit jongler entre sa nouvelle relation amoureuse et les aprioris de son entourage quand à son avenir.

whiplash1

Rien n’est gagné pour Neiman qui voit sa nouvelle place de titulaire, gagnée finalement lors d’un conservatoire, remise en question suite à la récente arrivée de Connelly au Studio Band. La place tant convoitée se verra disputer dans un redoutable exercice de Swing double qui se poursuivra jusque dans la nuit, au prix de la sueur et du sang des jeunes batteurs.

Damien Chazelle nous livre ici une performance de haut niveau, les plans sont dynamique et le montage rythmé au son des percussions, on passe de la caisse claire aux trombones, des ténors aux pianistes pour arriver trois mesures plus tard aux mains de Fletcher. Un régal tant pour les yeux que pour les oreilles, le bruit de la batterie retentira encore dans votre tête des heures après avoir vu le film. Il est intéressant de voir le traitement apporté aux personnages ainsi qu’à leur évolution, on sent JK Simmons tortionnaire, la rage au ventre, voulant pousser son groupe et ses musiciens au plus haut. Quant à Andrew Neiman, on sent toute la volonté de vouloir progresser, on souffre avec lui quand on le voit saigner des mains après des heures d’entraînements. Les autres personnages, bien que moins essentiels à l’histoire, campent tout aussi bien leur rôle.

whiplash2

En définitive, sachez que ce film va vous mettre une vraie claque, vous ne vous ennuierez pas. Ça, c’est sûr. Que vous soyez mélomane ou non, le réalisateur a su apporter une dimension universelle aux scènes et aux événements, et chacun pourra y trouver son compte. À découvrir donc sans plus tarder, et bien sûr, mais cela va de soit et pas forcément que pour ce film, munissez-vous d’un casque ou d’enceinte pour profiter pleinement de l’expérience que vous offre ce film qui va bien au-delà du visuel. Laissez vous porter par le son, tapez du pied et savourez chaque mesure, car il se pourrait bien que vous n’en ressortiez pas indemne.

 

Et voici en Bonus 3 bonnes raisons (selon moi) pour lesquelles vous devez voir ce film:

1- Pour l’interprétation magistrale de J K Simmons

2- Parce que ce film va vous faire aimer le Jazz et dépoussière ce style musical riche et savoureux

3- Pour le final, grandiose, époustouflant, fracassant…Percutant!

whiplash3

 

L’avis du Néophyte sur Whiplash :

J’ai adoré ce film. C’est Thibault qui me l’a conseillé et je n’ai pas regretté une seule seconde mon achat. Certaines scènes sont si puissantes que j’ai ressenti une tension extrême m’envahir jusqu’au plus profond de moi-même. Ce fut une véritable cure de jouvence !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.